Formes verbales, narration et traduction : étude d'une nouvelle de F. Kafka et de quatre traductions de cette nouvelle en anglais et en français

par Yvon Keromnes

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Jacques François et de Guy Bourquin.

Soutenue en 2000

in Nancy 2 .


  • Abstract

    Ce travail de linguistique contrastive traite de la traduction des formes verbales de l'allemand vers l'anglais et le français à travers l'exemple de la nouvelle de F. Kafka Die Verwandlung (La métamorphose), et de quatre traductions de cette nouvelle publiées en anglais et en français. Il repose sur la double hypothèse d'une importance particulière des formes verbales dans les textes narratifs et d'une spécificité de leur fonctionnement dans ce type de texte. Dans la première partie de cette thèse est tout d'abord établie la possibilité d'une comparaison des morphèmes verbaux entre les trois langues étudiées, bien que les limites de cette comparaison ne puissent être ignorées. La notion d'équivalence de traduction est ensuite abordée selon deux approches complémentaires, l'une conceptuelle et l'autre linguistique. Enfin, une spécificité de l'emploi des formes verbales dans la narration est établie ; elle repose sur l'affinité de certaines de ces formes avec ce mode discursif. Etude d'un corpus constitué sur tableur informatique selon les bases théoriques posées dans la première partie et à partir de la nouvelle allemande et de ses huit traductions, la deuxième partie de cette thèse correspond à la présentation et à la disussion de données obtenues par filtrages et extractions dans la base de données. Après la répartition des formes verbales représentées dans cette base est étudiée la relation d'équivalence entre les formes verbales du texte allemand et les traductions en anglais et en français, et en particulier les variations dont cette relation est susceptible. Les résultats obtenus pour les traductions anglaises sont complétés par un questionnaire concernant l'emploi des formes verbales dans la narration. Enfin, l'étude des phénomènes d'inchoation et d'itération permet d'illustrer le rapport qui s'établit par la traduction entre les trois langues étudiées, et qui est fait de similitudes et de différences. L'ensemble permet de conclure positivement sur l'intérêt que représente une étude linguistique sur base de données pour éclairer l'activité du traducteur.

  • Titre traduit

    Verb forms, narration and translation : a study of a German short story by F. Kafka and four of its translations in English and in French


  • Résumé

    The topic of this thesis is the translation of verb forms from German into English and French as examplified by F. Kafka's short story Die Verwandlung (The metamorphosis) and four translations of that story published in English and in French. This study is based on two hyptotheses, namely that the role of verb forms is of paramount importance in narrative texts and that verb forms function in a specific way in that kind of text. In the first part of this thesis, the possibility of comparing verb forms between the three languages considered here is established, notwithstanding the limits inherent to such comparisons. Then the notion of equivalence in translation is approached according to two complementary perspectives, the first conceptual, and the second linguistic. Finally, a specificity in the use of verb forms in narrative texts is established ; this specificity is based on a certain affinity between some of these forms and the narrative discursive mode. The second part is the study of a computerized corpus constituted along the theoretical lines presented in the first part as a data bank of the German short story and its eight translations. Data extracted from the data bank are presented and discussed, starting with the distribution of verb forms in the German text and their translations, with special emphasis on the variations that relation is susceptible to. The observations made on the English translations are complemented by a questionnaire illustrating the use of verb forms in narration. Finally, the study of such phenomena as inchoation or iteration examplifies the relation established through translations between the three languages in question, a relation that entails both close resemblance and differences. That presentation of the data bank allows a positive conclusion as to the interest for translation matters of a linguistic study on a computerized corpus.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (355 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 342-354 (177 ref.). Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : LN 000/27
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.