Etude sur les facteurs impliqués dans deux phénomènes de floculation chez les levures "Kluyveromyces lactis"

par Mohammed El Behhari

Thèse de doctorat en Chimie et microbiologie de l'eau

Sous la direction de Joël Coulon.

Soutenue en 2000

à Nancy 1 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'ensemble de l'expérimentation porte sur les molécules intervenant dans les phénomènes de floculation et de cofloculation chez les levures Kluyveromyces et Schizosaccharomyces. Les levures utilisées à savoir Kluyveromyces lactis 5a et K. Lactis 5c sont des souches haploïdes ; la souche K. Lactis 5a n'est pas floculante alors que la souche K. Lactis 5c présente une autofloculation dès le début de la croissance. Selon les théories basées sur des interactions spécifiques entre levures, ce phénomène est du à la reconnaissance des phosphopeptidomannannes pariétaux (pPM) par des lectines également pariétales des cellules adjacentes. Trois agents chimiques ont été utilisés pour optimiser l'extraction de ces protéines lectiniques : l'EDTA, et deux détergents neutres l'Hecameg® et l'H-TAC. Les résultats démontrent que c'est l'EDTA qui permet une extraction plus spécifique des lectines pariétales en chélatant le calcium qui intervient dans l'ancrage de ces dernières dans la paroi.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (187 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 159-187

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 1985
  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Santé - Pharmacie-Odontologie.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.