Détermination des propriétés élastiques de la paroi aortique dans différents modèles physiopathologiques murins : méthodologie, étiologie et implications thérapeutiques

par Valérie Marque

Thèse de doctorat en Pharmacie

Sous la direction de Jeffrey Atkinson.

Soutenue en 2000

à Nancy 1 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Thèse de doctorat en sciences du médicament. La diminution de l'élasticité pariétale aortique représente un facteur de risque indépendant de morbidité et de mortalité cardiovasculaires. Cependant, de part le nombre réduit de modèle physiopathologique animal, il n'existe pas de stratégie thérapeutique autre que celle reposant sur les traitements antihypertenseurs. Nous avons été amené dans cette thèse à discuter (1) des problèmes méthodologiques liés à l'évaluation de la rigidité aortique dans des modèles murins (rats et souris), (2) de modèles physiopathologiques dans lesquels l'augmentation de la rigidité de la paroi aortique s'explique par des changements qualitatifs de la composition pariétale et (3) des implications thérapeutiques d'un traitement pharmacologique de la rigidité de la paroi aortique (et de son sevrage).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 3787
  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Santé - Pharmacie-Odontologie.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.