Effets de lactobacillus casei sur le système immunitaire muqueux digestif de l'enfant

par Carine Dion

Thèse de doctorat en Biologie structurale, moléculaire et cellulaire

Sous la direction de Gilbert Faure.


  • Résumé

    L'objectif de ce travail est de caractériser l'influence d'une alimentation contenant une souche probiotique sur la réponse immunitaire muqueuse digestive constituée par les sIgA. Ce marqueur est du plus grand intérêt pour toutes les études sur la vaccination orale, la tolérance orale, la prévention des intoxications alimentaires, ou l'allergie alimentaire. Au niveau de la muqueuse intestinale, le rôle de défense de l'organisme est principalement joué par la flore microbienne et par le système immunitaire muqueux, via les IgA sécrétoires totales qui représentent environ 20 mg pour 100 g de selles chez de jeunes enfants sains. Les bactéries lactiques probiotiques, telles que L casei tendent à faire diminuer les taux de sIgA fécales, ainsi que ceux de TGF-β. Cette cytokine, sécrétée par les cellules de type Th2 et Th3, est un facteur de commutation de classe et permet la synthèse d'IgA par les cellules B au niveau de la muqueuse intestinale. D'autre part, une supplémentation en bactéries lactiques (L bulgaricus et S thermophilus et/ou L casei) augmente les taux d'IgA spécifiques des allergènes alimentaires (gliadine, arachide, caséine, alpha-lactalbumine et β-lactoglobuline) et d'IL-10 dans les selles d'enfants sains. Ce phénomène ne se poursuit après la supplémentation que dans le cas d'une consommation de L casei. Cette interleukine joue un rôle dans le phénomène de tolérance orale qui consiste en une inhibition des réponses immunitaires systémiques (notamment à médiation cellulaire: type Th1), tout en développant des réponses immunitaires humorales muqueuses, ce qui explique l'augmentation des taux d'IgA spécifiques des allergènes alimentaires étudiés. Le phénomène de tolérance orale s'applique aux bactéries de la flore intestinale ainsi qu'aux probiotiques. La présence de L casei dans l'alimentation provoque une augmentation des taux d'IgA spécifiques de certains épitopes de L casei. L'identification de ces derniers montre que L casei possède cinq épitopes immunogènes majeurs de 31, 35, 39, 51 et 72 kDa et deux molécules de 14 et 55 kDa ne présentant pas cette propriété immunogène.

  • Titre traduit

    Effect of Lactobacillus casei on children gut mucosal immune system


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XIX-315 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 232-313

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : SC N2000 207
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.