De la relation entre personnalité, thymie et action : une étude expérimentale chez des sujets en situation d'hypoxie chronique

par Benoît Bolmont

Thèse de doctorat en Neurosciences et comportement

Sous la direction de Jacques Henri Abraini.

Soutenue en 2000

à Nancy 1 .


  • Résumé

    Nous avons examiné, dans une démarche holistique, les relations entre "émotions" et "action", chez huit sujets exposés à une hypoxie continue de 31 jours, au cours de l'opération "EverestComex 97" qui consistait en une ascension simulée du niveau de la mer à 8848m d'altitude en chambre hypobare. Les traits de personnalité et les états thymiques des sujets, y compris l'anxiété, ont été corrèles à leurs performances cognitive et psycho sensorimotrice. Les corrélations obtenues entre les traits de personnalité, les variations thymiques et la perfonnance des sujets suggèrent que les humeurs négatives pourraient, d'une façon générale, altérer l'action. Cependant, au contraire, l'anxiété (trait et état) pourrait favoriser la mise en œuvre de mécanismes adaptatifs permettant de préserver la fonctionnalité des processus impliqués dans la réalisation des tâches de type stimulus-réponse, mais pas des tâches complexes nécessitant la mise en place de processus stratégiques. D'un point de vue philosophique, cet effet de l'anxiété pourrait rendre compte de son rôle "vital" dans le développement de l'espèce humaine. Par ailleurs, nos résultats montrent une similitude dans les mouvements de l'humeur et de l'anxiété qui suggère une seule et même entité.


  • Résumé

    We investigated the relationships between "Emotion" and "Action" in eight subjects exposed to chronic hypoxia for 31 days during a simulated climb from sea-level to 8848m ("EverestComex 97" experiment). Personality traits and mood states, including anxiety, were correlated with the subjects' cognitive and psychosensorimotor performances. Correlational data between maods states and perfonnance suggest that adverse changes in mood states could alter the subjects' performances. In contrast, anxiety (trait and slale) could produce adaptive mechanisms and favour the processes required for stimulus-response tasks, but not complex tasks, which require strategie processes. This could reflect, from a philosophical point of view, the major raIe of anxiety, which could have been"'vital" for the survival of the human specy. Elsewhere, our results further suggest that anxiety and moods could be arranged in a single holistic concept.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (112 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 92-112

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.