Caractérisation du nodavirus, pathogénie et épidémiologie expérimentale de la nodavirose ou de l'encéphalopathie et rétinopathie virales chez le bar juvénile "Dicentrarchus labrax L. "

par Sonia Péducasse

Thèse de doctorat en Biologie des organismes

Sous la direction de Claire Quentel.

Soutenue en 2000

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'etude de la caracterisation physico-chimique d'une souche de nodavirus, isolee de bars, montre une grande stabilite aux temperatures basses de conservation et ambiantes. La souche est egalement extremement resistante au ph acide et au contraire sensible au ph basique. Sa stabilite dans le milieu environnemental est remarquable aussi bien en eau douce qu'en eau de mer. D'autre part, 2 des 4 desinfectants testes en l'absence de matieres organiques sont demontres efficaces. Apres la mise au point d'un modele de transmission experimentale de la nodavirose chez le bar juvenile, fixant les modes, la temperature et les doses de contamination, l'action de facteurs intrinseques, souche virale, espece et age de l'hote, et extrinseques, dose virale, temperature et stress, est etudiee. Ainsi sont mis en evidence une variabilite de la pathogenicite des souches et de la receptivite des especes, une non influence de l'age des individus, du stress de manipulation et de surdensite et de la dose virale presente dans le milieu, et enfin l'importance de la temperature elevee sur le developpement de la maladie. L'etude du tropisme du nodavirus conduit a l'identification de 3 voies possibles de penetration : les branchies et la peau lors d'une contamination par l'eau et le tractus digestif a la suite de l'infection par la voie orale. L'atteinte des tissus cibles, le systeme nerveux central et la retine, se fait par la voie nerveuse alors que la propagation du virus dans l'ensemble de l'organisme, lors de la phase aigue de la maladie, est envisagee par la voie nerveuse et/ou sanguine. L'elimination du virus s'effectue, quant a elle, par le biais des feces et du mucus. Dans un dernier temps, l'etude de la reponse immunitaire systemique est abordee, apres contamination par injection im, mettant en evidence la synthese d'anticorps specifiques. D'autre part, une activite immune au sein du systeme nerveux est soupconnee.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 181 p
  • Annexes : Bibliogr.: p. 161-176

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 2000.MON-217
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.