Valeurs et fonctions des rizières pour les communautés d'oiseaux d'eau en Camargue

par Christophe Tourenq

Thèse de doctorat en Biologie des populations et écologie

Sous la direction de JEAN LOUIS MARTIN.

Soutenue en 2000

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les ecosystemes agricoles occupent un quart des terres emergees. Leur fonction biologique pour les especes sauvage devient une question pressante. Les rizieres occupent 11% des terres cultivees. Ce travail cherche a mieux cerner leur role biologique pour les oiseaux d'eau. Il prend la camargue comme reference. Nous montrons que la diversite specifique des oiseaux d'eau est plus faible dans les rizieres que dans les marais naturels. Cependant, les rizieres sont utilisees pour l'alimentation par des especes a forte valeur patrimoniale (herons) et/ou cynegetique (limicoles, canards). Ces especes reagissent differemment selon leur biologie et leur comportement a l'expansion de la riziculture en camargue. Le heron garde-buf (bubulcus ibis) a directement beneficie de l'expansion des rizieres et des changements des pratiques culturales dans les annees 80, alors que l'aigrette garzette (egretta garzetta) ne tire avantage des rizieres qu'a certains moments de son cycle. Au dela de ces reponses specifiques, les pratiques culturales (pesticides, rotations culturales) peuvent affecter tous les oiseaux d'eau en deprimant leurs ressources trophiques (invertebres) et la reproduction des especes sedentaires par intoxication due aux pesticides. En outre, les changements structuraux observes dans le paysage rizicole camarguais depuis les annees 80 (disparition de haies, ouverture du milieu) ont favorise l'exploration des rizieres par le flamant rose (phoenicopterus ruber) occasionnant des degats au moment de la germination. Une gestion appropriee des niveaux d'eau en periode post-culturale, le rajeunissement du parcellaire rizicole et une mise en repos plus frequente des parcelles et la limitation des intrants (engrais, desherbants et pesticides) pourraient ameliorer la capacite d'accueil des rizieres pour l'avifaune aquatique. La prise compte des parametres paysagers (haies) permettrait de resoudre des conflits entre faune sauvage et agriculture.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [219] p
  • Annexes : Bibliogr.: f. 42-58

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 2000.MON-206

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 00 MON2 0206
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.