Caractérisation de fragments d'ADN de plantes et de "Saccharomyces cerevisiae" conférant à la levure une résistance au nickel

par Céline Forzani

Thèse de doctorat en Physiologie

Sous la direction de Michel Lebrun.

Soutenue en 2000

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le nickel est un metal essentiel pour le developpement des vegetaux, mais peut devenir toxique a de fortes concentrations. Chez les plantes, les mecanismes moleculaires de resistance au nickel sont peu connus. La surexpression de deux adnc de mais chez saccharomyces cerevisiae a confere une resistance au nickel. Aucune difference dans l'accumulation de nickel des levures resistantes n'a ete observee. Le premier adnc code pour une proteine hmg i/y, zmhmg i/y2. Cette proteine contient quatre boites at-hook qui leur permettent d'interagir avec des sequences riches en at de l'adn. Une proteine de fusion gfp-hmg i/y a ete localisee dans le noyau des levures transformees. Les mecanismes de toxicite du nickel sont peu connus, mais semblent impliques un mecanisme epigenetique. Chez les animaux, le nickel augmenterait la condensation de la chromatine aboutissant au silencing de gene se trouvant a proximites. En utilisant des levures avec le gene ura3 insere au telomere, nous avons montre que le nickel ainsi que l'expression de la proteine hmg i/y en levures augmentent le silencing du gene ura3 au telomere. D'autres mutants de levures affectes dans la structure de la chromatine sont plus sensibles au nickel par rapport a la souche sauvage et l'expression de la proteine hmg i/y restaure un phenotype de resistance. Ainsi, il semble que l'expression de la proteine hmg i/y de mais confere une resistance au nickel en alterant la structure de la chromatine limitant ainsi l'acces du nickel a l'adn. Le deuxieme adnc code pour une sous-unite du proteasome 20s, zmpaa. L'abondance du transcrit zmpaa est augmentee dans les feuilles de mais en reponse au nickel. La resistance au nickel pourrait impliquer une degradation des proteines oxydees toxiques par le proteasome 20s.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 106 p
  • Annexes : Bibliogr.: p. 86-106

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 2000.MON-205
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.