Théorie de Liouville et un groupe quantique non compact

par Bénédicte Ponsot

Thèse de doctorat en Constituants élémentaires

Sous la direction de ALEXET ZAMOLODCHIKOV.

Soutenue en 2000

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La theorie de liouville dont l'etude est liee a celle de la theorie des cordes, fait partie des theories conformes bidimensionnelles, intensivement etudiees depuis 1984 ; cette theorie presente cependant des difficultes specifiques du fait qu'elle contient une famille infinie d'operateurs primaires, ce contrairement aux modeles minimaux. Comme dans toute theorie conforme, il est necessaire de verifier le programme de bootstrap, i. E. Verifier la localite de la theorie. Nous presenterons cette resolution en calculant des coefficients de clebsch-gordan pour une serie continue de representation de groupe quantique, et en montrant que la matrice de fusion s'identifie au symbole 6j associe, ce a une normalisation pres. Nous montrerons que la verification du bootstrap revient a la preuve d'une relation d'orthogonalite pour les 6j. Nous considerons ensuite le cas ou la theorie est definie sur une surface avec frontiere, et nous calculerons la fonction a trois points d'operateurs vivant sur la frontiere en terme de cette meme matrice de fusion.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [62] F

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 2000.MON-45
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.