Biosynthèse des phospholopides chez "Plasmodium falciparum" : étude des régulations et caractérisation de la cytidine diphosphate diacylglycérol synthase

par Dominique Martin

Thèse de doctorat en Biochimie et biologie moléculaire

Sous la direction de Henri Vial.

Soutenue en 2000

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Plasmodium est l'agent du paludisme, premiere parasitose mondiale. Durant son developpement intraerythrocytaire, le parasite utilise plusieurs voies metaboliques pour la synthese de ses phospholipides (pl), indispensable pour la biogenese de ses membranes. Dans une premiere partie, les travaux presentes ont montre l'absence d'interregulation au sein du metabolisme des pl. Les differentes voies de synthese des pl sont donc independantes et non redondantes chez plasmodium, contrairement a saccharomyces cerevisiae. Ces resultats nous ont conduit a isoler et caracteriser le gene structural de la cdp-dag synthase (cds), enzyme qui controle l'ensemble des voies de synthese des pl cdp-dag dependantes. Le clonage du gene a ete realise par reconstitution d'une sonde homologue et criblage d'une banque d'adn complementaire de p. Falciparum. Il existe une seule copie du gene pfcds sur le chromosome 14. Deux transcrits (3. 5 et 4 kb) ont ete reveles a partir d'extraits parasitaires. La pfcds (78 kda) subirait un clivage proteolytique dans le parasite. Un anticorps specifique de la region n-terminale et deux anticorps diriges contre la region c-terminale revelent deux proteines de 28 kda et 51 kda, respectivement. La premiere est tres hydrophile, riche en asparagine et contient 8 motifs repetes. La deuxieme proteine, correspondant a la sequence c-terminale de la proenzyme, est particulierement hydrophobe et contient 7 domaines transmembranaires. L'analyse des sequences proteiques et l'expression dans les cellules cos 7 suggerent que la partie c-terminale constitue le domaine catalytique de la pfcds. L'expression de la pfcds est regulee au niveau transcriptionnel en fonction du cycle de vie du parasite, l'expression etant maximale aux stades matures. Ces resultats sont en adequation avec la biosynthese abondante et maximale des pl a ces stades. La synthese de la pfcds sous la forme d'une proenzyme est tres probable ; il reste a determiner le role de ce processus proteolytique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 202 f
  • Annexes : Bibliogr.: f. 192-202

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 2000.MON-42
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.