Systématique des genres Hybanthus Jacq. Et Agatea A. Gray en Nouvelle-Calédonie, implications sur la phylogénie des Violaceae ligneuses tropicales

par Jérôme Munzinger

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Philippe Morat.

Le jury était composé de Pierre-André Loizeau, Harvey Ballard, Thierry Deroin.

Les rapporteurs étaient Tanguy Jaffré, Porter P. Lowry.


  • Résumé

    Une révision systématique des deux genres de Violaceae, Agatea A. Gray et Hybanthus Jacq. , naturellement présents en Nouvelle-Calédonie a été entreprise. Les données morphologiques, écologiques et chronologiques nous ont amené à ne considérer que quatre espèces d'Agatea sur les sept validement publiées et à proposer la description de deux nouvelles espèces. Pour le genre Hybanthus, H. Micranthus apparaît bien distinct, alors que les autres taxons ont été traités comme un groupe extrêmement polymorphe, ces observations morphologiques sont confirmées par l'étude des séquences ITS. Les taxons des deux genres présents en Nouvelle-Calédonie correspondent à deux groupes monophylétiques éloignés l'un de l'autre et certainement à deux introductions différentes. Il a été démontré que le genre Agatea appartient à un clade lianes fortement soutenu par les données morphologiques et confirmé par des données moléculaires (TRNL-F). Les affinités des Hybanthus néo-calédoniens sont encore mal définies, mais il apparaît clairement que ce grand genre pantropical est polyphylétique et devra être revu dans son ensemble


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XLV-213 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 199-213

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2000 -- 31
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.