Phylogénie des monogènes (Plathelminthes) : apport des caractères spermatologiques et moléculaires

par Isabelle Mollaret

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Jean-Lou Justine.

Le président du jury était Joseph Schrevel.

Le jury était composé de Olga Raikova, Barrie Gillean Molyneux Jamieson, Jean-Lou Justine.

Les rapporteurs étaient Louis Euzet, D. Timothy J. Littlewood.


  • Résumé

    Une étude comparative des plathelminthes, en particulier des monogènes a été effectuée en spermatologie, immunocytochimie et biologie moléculaire dans le but d'inférer une phylogénie d'après les données moléculaires seules puis les données spermatologiques et moléculaires combinées. L'ultrastructure du spermatozoïde et de la spermiogénèse de mesocoelium monas suit le modèle digène. Pseudodactylogyroides marmoratae et sundanonchus micropeltis présentaient le type spermatique 4 des monogènes. L'immunocytochimie du monogène pseudodactylogyrus sp. Et du digène m. Monas a révélé les modifications post-traductionnelles de la tubuline acétylation, tyrosination et polyglutamylation. Mais l'acoele actinoposthia beklemischevi, en comparaison avec un temnocéphale, un digène et un monogène, présente des microtubules acétyles ; ceci impliquant le rejet d'homologie de structure entre acoeles et autres plathelminthes. L'analyse phylogénétique d'après les séquences d'ADNr 28s en neighbour-joining, parcimonie et maximum de vraisemblance a montré la paraphilie des monogènes, les relations étant (monopisthocotylea (polyopisthocotylea (digenea, eucestoda))), avec deux triclades en outgroup. Ainsi, des analyses séparées des deux groupes de monogènes ont été effectuées. Les relations des monopisthocotylea sont : ((monocotylidae (udonella, capsalidae)) (diplectanidae, ancyrocephalidae)). Les polystomatidae sont le groupe-frère des polyopisthocotylea sensu stricto. Les polyopisthocotylea les plus dérivés présentaient une polytomie comme leurs hôtes eutéléostéens dans des analyses moléculaires et morphologiques. Une radiation pour ces polyopisthocotylea a été suggérée d'après la radiation connue des euteleostei. Une troisième analyse a trouvé s. Micropeltis membre du clade de type spermatique 4. Une analyse combinée des caractères spermatologiques et moléculaires pour dix monogènes a montré la congruence de ces caractères. Les monogènes ne sont pas monophylétiques


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (VIII-300 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 276-300

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2000 -- 17
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.