Fontionnement hydrochimique et biogéochimique d'un écosystème prairial inondable soumis à différentes pratiques agricoles : exemple des pariries alluviales de la Meuse dans le secteur de Stenay

par Laurence Krebs

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de Serge Muller et de Jeannine Corbonnois.

Soutenue en 2000

à Metz .


  • Résumé

    Des mesures réalisées pendant deux ans (piézométrie, limnimétrie, chimie des eaux de surface et souterraines) ont permis de définir les modalités du fonctionnement hydrodynamique d'un secteur de la plaine alluviale de la Meuse. Le contexte hydrogéologique particulier de la zone d'étude lui confère d'importantes potentialités dans la rétention des nutriments lors de l'infiltration des eaux de débordement. L'influence d'un couvert prairial sur l'hydrochimie de la nappe alluviale est examinée sur une période de trois ans par un suivi des différents compartiments de l'écosystème (sol, végétation, solution du sol, eaux souterraines). Les expérimentations sont menées dans deux sites qui diffèrent par la composition floristique et le niveau hydrique. Le premier site correspond à une prairie à séneçon aquatique et le second, plus humide, est représenté par une mégaphorbiaie à reine des près. Un réseau de 36 piézomètres permettant d'échantillonner la frange superficielle (1 m) et plus profonde (3 m) de l'aquifère a été mis en place au niveau de 5 micro parcelles qui reproduisent globalement les différentes pratiques culturales du secteur. L'intensification de la gestion agricole est étudiée à travers la fertilisation azotée (apport de 60 a 120 kg d'azote/ha) et le retournement des prairies en sol nu. Les résultats montrent : - le rôle primordial du facteur hydrologique dans le contrôle des processus responsables des transferts de nutriments aux interfaces sol-atmosphère, sol-racine et sol-nappe. - l'importance d'un couvert végétal sur les concentrations en éléments minéraux dans la nappe et dans le sol (stockage et exportation des nutriments par la fauche). - l'apparition d'un risque élevé de lixiviation des nitrates sur sol nu. - des concentrations en éléments biogênes plus faibles dans les eaux souterraines sous la mégaphorbiaie qui sont attribuées avant tout au niveau hydrique, et secondairement seulement, à la composition floristique

  • Titre traduit

    Hydrochemical and biogeochemical functioning of a flood meadow ecosystem affected by different lang management : example of the Meuse alluvial meadows in the Stenay area


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (257 p., [ca 160] p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 239-257

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèque du Saulcy.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Géosciences et environnement.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 00 METZ 026S
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.