Amélioration de la résistance à la fissuration des revêtements de zinc par optimisation du procédé de galvanisation

par Sylvie Gaignard

Thèse de doctorat en Sciences des matériaux

Sous la direction de Marie-Jeanne Philippe et de Claude Esling.

Soutenue en 2000

à Metz .


  • Résumé

    L'étude de l'effet de la teneur en aluminium d'un bain de galvanisation et de l'effet du skin - pass montre qu'il est possible d'obtenir une microstructure et une texture optimisées qui permettent un meilleur comportement des revêtements galvanisés lors des déformations imposées au cours des opérations de mise en forme. Des taux d'aluminium, de 0,18 à 0,3%, ont été comparés. Plus le taux d'aluminium augmente et meilleure est la résistance à la fissuration. Les tailles de domaines diminuent avec l'augmentation du taux d'aluminium et des réflexions individuelles existantes sur les figures de pôles (00. 2) pour les faibles taux ont tendance à se réorienter vers une texture basale quand le taux d'aluminium augmente. Les domaines les plus inclinés clivent et s'ouvrent sous une contrainte, or, ils sont des grandes tailles si bien que les fissures se propagent aisément. Les joints de grains ne sont pas des barrières efficaces, puisqu'il s'agit de joints cohérents de faible désorientation. L'augmentation du taux de skin - pass améliore la résistance à la fissuration lors de déformations ultérieures. Il réduit les tailles de domaines en créant des macles et des grains recristallisés. Plus les tailles de ces zones cristallographiquement cohérentes seront faibles et moins les fissures pourront se propager. Cependant la texture globale d'un échantillon n'est pas fondamentalement modifiée par le skin - pass si ce dernier n'est pas trop important et des fissures sont toujours présentes, c'est sur leur propagation que le skin - pass va agir. Néanmoins, à partir d'un certain taux de déformation, non seulement certaines caractéristiques mécaniques importantes des aciers sont détériorées, mais la texture évolue vers une texture de laminage d'axe c avec une composante à froid importante qui favorise l'apparition et la propagation des fissures. Plusieurs paramètres sont à prendre en compte : l'épaisseur du substrat, la charge de dépôt, le diamètre et la rugosité des cylindres de laminoirs, la température et la rugosité de la tôle et la lubrification. Ce travail a donc permis de mieux comprendre la propagation de fissures lors de la déformation par test de pliage après galvanisation. Il a mis en évidence deux paramètres ajustables qui permettent d'améliorer la résistance à la fissuration des tôles galvanisées puis déformées

  • Titre traduit

    Improvement of the fissuring resistance of zinc coatings by the optimization of the galvanizing process


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (108-[8] f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. [8] f.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèques Metz et Moselle.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.