Management des réseaux d'entreprises : les enseignements du cas Euro Espace Initiatives et Compétitivité

par Stephan Sarter

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Bernard Sibaud.

Soutenue en 2000

à Metz .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Inter-enterprise networks management : lessons from the "Euro Espace Initiatives et Competitivité" experience


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les réseaux d'entreprises sont des objets organisationnels qui suscitent un intérêt croissant de la part de la recherche, des entreprises et des institutions. Souvent analysés sous l'angle de la stratégie de la firme, les réseaux d'entreprises ont des fonctions bien identifiées. Les approches économiques donnent aux réseaux une fonction de réduction de coût en maintenance une relation durable dans les relations productives. Les approches sociologiques et territoriales imputent un rôle d'intégrateur social aux réseaux. Une dimension commune de ces recherches est la constance d'un échange d'information et d'un apprentissage mutuel entre les partenaires d'un réseau. On retrouve d'ailleurs cette approche dans l'analyse que proposent les qualiticiens. Pour répondre à la question du management des réseaux d'entreprise, cette thèse propose une lecture "interactionniste" de l'organisation. Au travers d'une recherche-action de 30 mois qui a permis de pénétrer les relations les plus informelles, cette étude a décortiqué la structure, les fonctions et les processus de l'Euro Espace Initiatives et Compétitivité : Une association qui regroupait 77 entreprises et organisations au sein de 9 réseaux thématiques en 1998. Nous pouvons conclure que les réseaux se structurent au tour du noyau primitif d'entreprises qui se réunissent à la suite d'un évènement ou d'une contrainte commune. Selon leur examen de la situation les entreprises s'impliquent plus ou moins dans des démarches pour répondre à ces contraintes. De ce fait chaque entreprise affiche un potentiel différent vis à vis du thème traité en réseau. Cette différence de potentiel active l'échange d'information et comble une attente de progrès et de veille chez les membres du réseau. Le manager de réseau peut agir sur cette différence de potentiel. En initiant de nouvelles relations et en recrutant de nouveaux membres, la différence de potentiel est maintenue au sein du réseau. Si cette différence s'amenuise et que le recrutement est limité, le manager de réseau peut entraîner la mutation du réseau. Cette thèse explique à la fois la forte instabilité des réseaux d'entreprise et leur structuration en arborescence

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (363 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 351-363

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèques Metz et Moselle.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.