Cité platonicienne et sociétés africaines : une approche comparée sur la question de l'éducation : ressemblances et différences

par Jacob-Urbain Madoungou

Thèse de doctorat en Philosophie politique

Sous la direction de Chantal Delsol.

Soutenue en 2000

à l'Université de Marne-la-Vallée .


  • Résumé

    L'objet de notre étude comparative est de faire ressortir la pertinence des systèmes pédagogiques de la cite platonicienne et sociétés africaines. Il s'agit essentiellement de mettre en relief les ressemblances et les différences qui existent entre ces deux civilisations. En effet, il y a bien des similitudes et des distances dans la philosophie platonicienne et dans l'oralité africaine. Au centre de tout cela, l'homme et sa formation morale, intellectuelle, scientifique, religieuse et philosophique. Considerée comme l'institution de base de toute société, l'éducation se définit comme un projet d'ensemble qui vise à la réalisation des idéaux communautaires. L'oralité et les objets sont des moyens et des supports pédagogiques considérables dans les deux sociétés. L'oralité a une grande place dans la formation des enfants, d'autant plus que chez Platon comme en Afrique, les récits mythiques leur sont communiques oralement. La forme et le contenu des enseignements sont conçu chez Platon et en Afrique traditionnelle de manière à préparer l'homme à vivre en société. Evidemment, le but recherche a travers ces initiations est la connaissance de la morale de la vie. Ces deux systèmes éducatifs prônent l'existence d'un monde supra-sensible à travers l'éducation que reçoivent les inities et surtout l'intérêt général au détriment du particulier. A côté de ces nombreuses ressemblances, il y a des différences ; en effet, contrairement a la société africaine qui pratique dans sa pédagogie initiatique une forme d'ostracisme entre les hommes et les femmes au niveau de l'éducation, Platon donne les chance à l'homme et à la femme. Dans son projet éducatif, il revient à poser la problématique de l'égalité de l'homme et de la femme devant l'éducation, ce qui n'est pas le cas dans l'Afrique traditionnelle. Au total, ce sont des sociétés stratifiées et codifiées par des lois spécifiques qui garantissent et assurent aux citoyens une justice et une éducation riche. Pour l’Afrique traditionnelle, l'absence d'écriture ne constitue pas un handicap ; afin de faire régner la tranquillité, le bonheur et la justice, des lois communautaires sont prescrites a l'intérieur même de ces systèmes pédagogiques

  • Titre traduit

    Platonic city and African societies : a comparative approach on the educational question : the similarities and the differences


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (418 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 413-416 (62 réf.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Marne-la-Vallée. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 2000 MAD 0092
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.