Usages des zones humides camarguaises : enjeux et dynamique des interactions environnement-usagers-territoire

par Raphaël Mathevet

Thèse de doctorat en Géographie et aménagement

Sous la direction de Robert Mériaudeau.

Soutenue en 2000

à Lyon 3 .


  • Résumé

    L'objectif de ce travail est de définir les rapports entre les principaux usages des zones humides, l'organisation du territoire camarguais et la gestion de l'environnement-ressource. La démarche d'analyse repose sur l'étude de l'occupation du sol (photo-interprétation, image satellitale) et une importante campagne d'enquêtes auprès des usagers, afin de mieux cerner les pratiques socio-spatiales de gestion des milieux naturels ainsi que les représentations et les logiques des acteurs en présence. L'étude de l'historique de l'édification de l'environnement-ressource en territoire permet de valider les hypothèses de production de territoire à partir de la gestion des zones humides, et de déterminer l'organisation spatiale et sociale du territoire camarguais. Une typologie des principaux systèmes de production est dressée à partir de l'analyse du fonctionnement de chaque usage, de sa dynamique spatiale,et des interactions de chacun d'eux. L'identification des logiques d'acteurs et des représentations permet également de déceler les enjeux et les conflits de gestion des ressources naturelles. Le système cynégétique camarguais, transverse au système rural, constitue un élément clé du territoire à travers sa production d'écosystèmes et du revenu qu'il procure aux propriétaires exploitants. L'espace de la chasse au gibier d'eau est alors l'objet d'une part de conflits de gestion entre les différents usagers et d'autre part de conflits pour l'accès aux ressources extractives des zone humides (roseau pour les toitures, fourrage, gibier d'eau). Enfin la dynamique des interactions agriculture <-> chasse <-> gibier d'eau est modeliseé à l'aide des systèmes multi-agents. Ces derniers permettent d'intégrer les relations horizontales (configurations spatiales) et les relations verticales (organisation sociale) d'un territoire archétypique. Pour mieux comprendre la dynamique du système ainsi formalisé, des simulations sous contraintes économiques et environnementales ont e��té réalisées. Les résultats soulignent l'influence des contraintes naturelles dans la structuration de l'espace cynégétique et agricole. La contribution au maintien de la ressource anatidés (en période de forte rentabilité rizicole) des grandes chasses élitistes associées aux réserves naturelles est également discutée. . .


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 481 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 413-429

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 3033
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.