Financement volontaire d'un bien public : une analyse expérimentale de la coopération

par Matthieu Neveu

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Louis Rullière.

Soutenue en 2000

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Le principe de contribution volontaire pour le financement d'un bien public constitue une alternative appropriée à l'impossibilité de recourir à un mécanisme de marché par financement au coût marginal, en raison des principes de non rivalité et de non exclusion. Ce principe peut être assimilé à un jeu de dilemme du prisonnier. L'équilibre de Nash d'un tel jeu correspond au choix d'une contribution nulle au financement du bien public de la part des agents (comportement de passager clandestin), alors que l'optimum de Pareto suppose que tous contribuent l'intégralité de leur dotation (coopération complète). La satisfaction de l'intérêt individuel s'oppose ainsi à la satisfaction de l'intérêt collectif. Les analyses expérimentales d'un tel jeu de contribution volontaire révèlent toutefois des différences de comportement à l'origine des écarts entre les prédictions théoriques et les résultats observés allant dans le sens d'une sur-contribution par rapport à l'équilibre (Davis et Holt, 1993 ; Ledyard, 1995). Notre étude se concentre sur l'importance des modes de rémunération dans l'émergence de la coopération dans les comportements de contribution volontaire, en privilégiant deux directions. Un premier modèle explicatif des divergences de comportements de contribution introduit une asymétrie endogène des ressources des individus sous la forme d'un réinvestissement des gains réalisés au cours du jeu. En théorie, alors que l'asymétrie des ressources renforce le choix d'un comportement de passager clandestin, l'introduction du mécanisme de réinvestissement augmente l'intérêt individuel pour la coopération. Ce modèle fait l'objet d'une expérimentation dont les résultats ne réfutent pas les prédictions théoriques. Un deuxième modèle étudie expérimentalement les sur-contributions sous-optimales afin de trancher entre deux hypothèses. La première suppose qu'un défaut de compréhension des règles du jeu est à l'origine de la coopération. La seconde hypothèse met en avant une aversion au financement imputable au niveau d'engagement requis par le financement efficient du bien public. L'introduction d'un niveau de financement efficient interne à l'espace des contributions permet de tester ces hypothèses. L'évidence expérimentale permet de conclure en faveur de la seconde hypothèse.


  • Résumé

    The issue of pure public good providing lies in its very definition. Such a good involves simultaneously an inability to prevent its use by anybody and a total absence of competition among users. This non rivalry principle induces the market to be helpless in providing an accurate estimation of the needs for this public good through the assessment of its marginal cost. A solution may be drawn from a voluntary contribution scheme. However, such a design is related to a prisoner's dilemma game which Nash Equilibrium implies null contributions for the public good even though players devoting all but their whole endowment for it may reach the Pareto optimum. Individual interest urges against collective interest satisfaction. Experimental evidences on voluntary contributions highlight actual behaviors at odds with theoretical predictions. Indeed, a broad range of experimental results tend to confirm over-contribution phenomena far above the predicted amount of zero. Davis and Holt (1993) along with Ledyard (1995) conclude that individual contribution is linked not only with the environment and rules governing the experiment but also with the very behavior of the subjects who make up the group. Our study focuses on whether there exist a suitable compensation scheme that may enhance cooperation in a voluntary contribution framework. One first introduces an inequality among players' resources as a way to explain actual behavior divergence. The protocol allows the payoffs to be reinvested throughout the rounds of the game so that the asymmetry is made endogenous. Theoretically any endowment asymmetry should enforce the choices of the equilibrium contribution but enabling subjects to reinvest increases cooperation worthiness. One then investigates the puzzling under-optimal over-contribution behaviors adopted by the subjects. Two hypothesis may be drawn from such observations. Either the subjects have misunderstood what they were to do in the experiment or one may assume that they feel some kind of aversion for the public good granted that its efficient provision implies their whole self commitment. These two hypothesis are tested through an experiment whose design keeps the efficient provision of the public good inside the bounds of the contributions space.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 319 p.
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 303-313

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.