Les mutations de l'espace public et la construction médiatique de "l'opinion publique"

par Alain Girod

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Jean-François Tétu.

Soutenue en 2000

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Cette thèse essaie de répondre à deux questions : les mutations de l'espace public ne sont-elles pas caractérisées d'un côté par la généralisation d'une logique du "public" ou des "publics", et donc par une certaine forme de "privatisation" de l'espace public ? Et, d'un autre côté, ne sommes-nous pas confrontés à un phénomène de "publicisation" des opinions de construction médiatique de l'opinion publique ? La première partie consacrée aux fondements théoriques et institutionnels de l'espace public, est subdivisée en trois chapitres : le premier constitue un retour critique sur les thèses développées par Habermas ; le second s'attache à analyser sommairement le système politique français, tant dans sa dimension institutionnelle que dans sa dimension partisane ; le troisième chapitre, enfin, essaie de mieux cerner le dispositif médiatique qui existe dans notre pays, aussi bien sur le plan économique que sur le plan de ses règles spécifiques avant d'analyser la mythologie de la "société de l'information" et "l'emprise du journalisme". La seconde partie, qui porte sur la logique du spectacle, regroupe quatre chapitres : le premier aborde "l'espace public en proie à la communication" ; le second évoque la "loi du spectacle" à partir d'une réflexion sur le pouvoir de l'image et d'une interrogation sur les contradictions entre le " grand public " et l'espace public ; le troisième porte sur la dimension profondément émotionnelle des médias ; le quatrième, enfin, traite de "l'interpénétration entre espace privé et espace public". La troisième partie, enfin, s'articule autour de quatre chapitres : le premier constitue une approche de l'opinion publique avant les sondages : le second analyse plus précisément les sondages d'opinion que nous qualifions de "transsubstantiation de l'opinion" ; le troisième examine la construction médiatique des représentations sociales ; le quatrième, enfin, étudie les rapports conflictuels entre médias et politique.

  • Titre traduit

    The transformations of public sphere and the media construction of public opinion


  • Résumé

    This doctorate tries to answer two questions : aren't the transformations of public sphere characterized on the one hand by the generalization of a logic based on audience and so by certain "privatization" of public sphere ? And, on the other hand, aren't we faced with a phenomenon based on advertising of opinions, on media construction of public opinion ? The first part, dedicated to the theorical and institutional foundations of public sphere, is dividedin three chapters the first constitutes a critical analysis of the theories presented by Habermas ; the second tries to analyse the french ôlitical system, in his institutional and partisan dimensions ; the third chapter, last, tries to study the media device who exists in France, on the economical respect and on the respect of his specific rules before analysing the "information society" mythology and the "journalism influence". The second part, who deals with the show logic, groups together four chapters : the first tackles the influence of communication on public sphere ; the second refers to the show law from a thought on the picture power and on the contradictions between the "large audience" and public sphere ; the third refers to the deep emotional dimension of the media ; the fourth, last, deals with the interpenetration between private sphere and public sphere. The third part, last, is organized around four chapters the first constitutes a reflection on public opinion before opinion polls ; the second analyses precisely opinion polls ; the third examines the media construction of social representations ; the fourth, last, refers to conflicts between the media and politics

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (473 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 459-468

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.