Un évêque français au temps du modernisme : Mgr Eudoxe Irénée Mignot (1842-1918) : l'autorité et la conscience

par Louis-Pierre Sardella

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Étienne Fouilloux.

Soutenue en 2000

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Mgr Mignot, évêque de Fréjus puis archevêque d'Albi a été, du fait de sa compétence dans le domaine biblique, l'un des évêques français de son temps le plus impliqué dans la crise moderniste. Son amitié pour Loisy et le soutien sans faille qu'il a apporté à l'exégète suspect puis condamné et finalement excommunié ont été, pour les autres évêques français et pour le magistère romain, une source d'étonnement telle que son orthodoxie a été l'objet d'un enjeu de mémoire jusque dans les années 30 du XXème siècle. Face aux principales questions en discussion dans l'Église catholique durant le quart de siècle qui précède la première guerre mondiale : nature de la révélation, caractères de la connaissance de foi qui y répond, valeur des formules dogmatiques qui l'énoncent, rôle et méthodes de l'apologétique qui en établit le bien fondé, Mgr Mignot estimait que l'Église n'avait rien à craindre de la prise en compte des résultats de la critique historico-biblique et d'une apologétique qui ferait davantage droit aux exigences de la conscience moderne et à l'idée de développement de la doctrine. Sa grande culture et son ouverture d'esprit s'accommodaient d'idées qu'il ne partageait pas nécessairement et d'initiatives qu'ils n'approuvaient pas toujours mais qu'il considérait comme des manifestations de la vitalité même de l'Église et que seul le temps permettrait de faire le tri "entre le bon grain et l'ivraie". Son souci de prendre en compte "l'état des esprits" répondait d'abord à une nécessité personnelle, celle de "penser sa foi", c'est-à-dire de la justifier en raison. Dans cet effort Mgr Mignot a remis en cause les rapports entre l'autorité et la conscience. A travers son expérience on saisit, à ses origines, le processus qui en amenant des catholiques à accepter comme une donnée incontournable, l'aspiration de la conscience à une légitime autonomie, sans renoncer pour autant à la nécessaire validation du croire par un magistère, a contribué à déliter progressivement le modèle intransigeant

  • Titre traduit

    A French bishop during the modernist crisis : Mgr Eudoxe Irénée Mignot (1842-1918) : authority and conscientiousness


  • Résumé

    Mgr Eudoxe Irénée Mignot, bishop of Fréjus then archbishop of Albi has been, in reason of his competence in the biblical domain, the most implicated in the modernist crisis than any other French bishop of his time. His fondness for Loisy and the unfailing support that he brought for the suspect then condemned and finally excommunicated exegete have been, for the other French bishops and for the Roman magistrate, a source of astonishment such that his orthodoxy has been the object of a stake interest from the thirties into the twentieth century. In the face of the principal questions in discussion in the Catholic church during the quarter century preceding the first world war : nature of revelation, characteristic of the faith's knowledge who respond to it, value of the dogmatic formulas that express them, role and methods of the apologetic who establishes it as well-founded, Mgr Mignot estimated that the Church had nothing to fear the consideration of the results of historical-biblical criticism and from an apologetic who would give more way to the demands of the modern conscience and to the idea of development of the doctrine. His great culture and his open-mindedness accommodated themselves to ideas that he didn't necessarily share and to initiatives that he did not always approve but that he considered as manifestations of the very vitality of the Church and that only time allow to make the selection "between the chaff and the grain". His concern of taking into consideration "the state of mind" responds first to a personal necessity, that of "thinking his faith", that is, to justify it in reason. In this effort, Mgr Mignot has brought back into questions the rapports between authority and conscience. Regarding his experience, one can understand how believers, without renouncing to the necessary validation of the faith by an institution but in accepting as a future answering given the aspiration of the consciousness to a legitimate autonomy, has contributed to offend progressively the intransigent model.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par les Éd. du Cerf à Paris

Mgr Eudoxe Irénée Mignot (1842-1918) : un évêque français au temps du modernisme


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (678 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 653-671. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1058
  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par les Éd. du Cerf à Paris

Informations

  • Sous le titre : Mgr Eudoxe Irénée Mignot (1842-1918) : un évêque français au temps du modernisme
  • Dans la collection : Histoire religieuse de la France , 25 , 1248-6396
  • Détails : 1 vol. (743 p.)
  • ISBN : 2-204-07326-1
  • Annexes : Bibliogr. p. [711]-733. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.