Influence des forces de connexion causale sur la construction d'une représentation en mémoire sous forme de réseau : étude de la nécessité et de la suffisance

par Marie-Pilar Quintana

Thèse de doctorat en Psychologie cognitive

Sous la direction de Isabelle Tapiero.

Soutenue en 2000

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Ce travail de recherche porte sur la nature de la représentation mentale que les individus se construisent lors de la lecture de textes narratifs, ainsi que sur l'influence des différences de force causale sur la construction de ces représentations et sur le stockage et la récupération des informations contenues dans ces représentations. En effet, nous envisageons la compréhension de textes comme une activité de résolution de problème. Comprendre un texte requiert d'identifier les relations entre les différentes parties du texte, aussi bien que celles entre le texte et le monde des connaissances du lecteur. Un texte est alors perçu et représenté en mémoire comme une structure cohérente et ce, à l'aide du raisonnement causal. Nos travaux nous ont permis de montrer la pertinence psychologique de la représentation de la structure causale d'un récit sous forme d'un réseau dans lequel de multiples connexions directes sont possibles vers un seul événement. D'autre part, nous avons pu mettre en évidence que la force et la nature des relations causales dans le réseau dépendent des critères philosophiques de nécessité et de suffisance dans les circonstances d'une cause pour sa conséquences. De plus, la force de connexion (principalement déterminée par la suffisance) prévaut sur le nombre de connexion qu'un événement entretient avec d'autres. Enfin, nous avons pu mettre en évidence l'influence de la suffisance sur la production d'inférences (antérogrades) ainsi que celle de la distance entre les énoncés dans la structure de surface du texte sur la représentation cognitive des événement causaux variant dans leur force de connexion. Ainsi le lecteur utilise ses connaissances et son raisonnement causal afin de construire une représentation cohérente de l'information textuelle sous forme de réseau

  • Titre traduit

    The influence of causal connexion strengths on the construction of a memory network representation : study of necessity and sufficiency


  • Résumé

    The studies presented here focus on the nature of mental representations individuals construct during narrative reading, as well as on the influence of causal strngths differences on the construction of those representations and on the storage and retrieval of information contained in those representations. As a matter of fact, we consider text comprehension as a problem solving task. To understand a text requires to indentify the relations beween text units as well as the ones between the text and the reader's knowledge. A text is then perceived and represented in memory as a coherent structure using the causal reasoning. Our studies allowed us to evidence for the psychological pertinence of the representation of the narrative causal structure as a network in which multiple connections are allowed towards one text unit. On another hand, we evidenced that the strength and the nature of a causal relation depend on the philosophical critera of necessity and sufficiency, in the circumstances, of the cause for its consequence. Moreover, the causal strengh (mainly determined by sufficiency) prevails on the number of connections an event has with others. At last, we showed the influence of sufficiency on the generation of forward causal inferences as well as the influence of distance between statements in the text surface structure on the cognitive representation of causal events varying according to their connection strength. Thus, the reader uses his knowledge and his causal reasoning to construct a coherent representation of textual information as a network.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (294 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 182-193

Où se trouve cette thèse ?