Boudjedra et Kundera, lectures à corps ouvert

par Rym Kheriji

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Charles Bonn.

Soutenue en 2000

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Ce travail tente d'établir des réseaux de communication entre l'Algérien Rachid Boudjedra et le Tchèque Milan Kundera. Issus de générations et de cultures différentes, ils ne répondent pas vraiment aux exigences du comparatisme traditionnel. Les critiques voient pourtant en eux deux des plus troublants auteurs de la seconde moitié du XXe siècle. La subversion, la démystification et la dénonciation sont les maîtres mots de leurs écritures et peuvent en effet être les causes essentielles de tout intérêt porté à leurs uvres. Cependant, cet aspect ayant été à maintes reprises soulevé et considéré comme une spécificité régionale, culturelle ou circonstancielle, il est apparu nécessaire de suggérer dans ce travail de recherche l'ouverture des deux auteurs aux problématiques universelles. Cette étude se compose de trois parties. La première évoque les origines de l'écriture des deux écrivains en rapprochant leurs parcours et en mettant en relief les rôles qu'ils attribuent à leurs narrateurs. La seconde partie évoque les principales figures féminines et masculines évoluant dans les quatre romans, à savoir la mère, l'amante et le père. Ces derniers quittent le cadre proprement thématique pour endosser le rôle de catalyseurs du récit. L'intérêt pour ces figures, somme toute symptomatiques d'une orientation passée des recherches sur la littérature maghrébine d'expression française, trouve sa justification dans leur présence dans les romans de Kundera. Ils ne sont ainsi plus uniquement le propre d'une littérature d'Afrique du nord, torturée et en quête d'identité. Outre les réseaux de communication établis entre les romans des deux auteurs, d'autres réseaux prennent forme au fil des lectures : ceux qui se profilent entre l'uvre et le lecteur. La troisième partie de ce travail concerne donc les interférences entre écriture et lecture. Elle se présente comme une suite de conclusions consécutives aux deux premières parties. Ce dernier volet repose sur la clé de voûte des romans étudiés. Il s'agit en l'occurrence d'une démarche fondée sur le questionnement. L'e����lément interrogatif permet enfin le dépassement des clichés et donne un sens à l'écriture de la déroute. L'écriture chaotique et décousue ou ce que l'on appelle le délire, l'inversion des valeurs par le procédé de l'ironie, la mise en orbite des paradoxes et l'écriture variationnelle tentent en effet de déstabiliser le lecteur et de le renvoyer, dans un dialogue silencieux, à ses propres incertitudes.

  • Titre traduit

    Boudjedra and Kundera, open-body readings


  • Résumé

    This work attempts at establishing communication networks between the Algerian Rachid Boudjedra and the Czech Milan Kundera. Stemming from different generations and cultures, they do not really answer the requirements for traditional comparatism. However, they are perceived by critics as two of the most disquieting writers of the second half of the 20th century. Subversion, demythification, and exposure are the keywords of their writings, and thus can be the fundamental causes of any kind of interest towards their works. Yet, as this aspect has been many times raised and considered as a regional, cultural or circumstancial specifity, suggesting both authors' opening on universal issues became a necessity in this thesis. The study contains three parts. The first relates the origins of both authors' wrintings, bringing their routes closer to one another, and enlightening the roles they attribute to their narrators. The second part relates the main male and female figures evolving in the four novels, namely the mother, the she-lover, and the father. The latest leave the properly thematic frame to take the role of narration's catalysts. The attention given to those quite symptomatic figures of a former orientation of researches on maghrebian literature written in French, are justified by their very presence in Kundera's novels. Thus, they are no longer the monopoly of a North African literature, tortured and in serach of identity. Besides communication networks established between the two authors' novels, other networks take shape along the readings : those which are being created between the work and the reader. Mence, the third part of the work is devoted to interferences between writing and reading. It is made up of series of conclusions following the first two parts. This last part lies on the keystone of the novels studied. It is in this case a process based on questioning. The interrogative element indeed allows the transcendence of clichés and gives a sense to disconcerting aspect of wrinting. Chaotic and unrelated writing, what we commonly call delirium, the reversal of values through the process of irony, the launching of paradoxes and of the variational writing attempt, infact at destabilizing the reader, thus sending him back, through a silent dialogue, to his own uncertainties.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 389 f.
  • Notes : Thèse reproduite
  • Annexes : Bibliogr. f. 382-389

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Ecole normale supérieure. Bibliothèque d'Ulm - Lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.