Implication des mécanismes d'activation, d'intégration et de construction sur la nature d'une trace mnésique : étude des effets de fréquence sur l'amorçage de répétition

par Brigitte Nevers

Thèse de doctorat en Psychologie cognitive

Sous la direction de Jean-Claude Bougeant et de Rémy Versace.

Soutenue en 2000

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Nos travaux sont centrés sur l'étude de la nature des informations en mémoire à long-terme et sur les conditions permettant leur activation et leur construction. Cette problématique fait l'objet de controverses et oppose principalement les théories pour lesquelles la mémoire contient des connaissances générales, acontextualisées (e. G. , des concepts) aux théories pour lesquelles la mémoire contient des connaissances particulières, spécifiques aux épisodes de traitement (e. G. , des traces). Nos recherches se situent dans ce dernier cadre théorique et s'organisent autour de deux questions. La première consiste à étudier les dimensions constitutives d'une trace. La seconde porte sur les processus d'activation et de construction de traces et plus particulièrement sur leur dynamique et sur les conditions nécessaires à leur émergence. L'objectif est de montrer que selon les conditions de traitement des informations, des traces et des processus qualitativement différents peuvent être impliqués. Trois séries d'expériences ont été réalisées. Toutes utilisaient le paradigme d'amorçage de répétition et étudiaient la variation des effets d'amorçage selon la fréquence des informations (étude de la nature d'une trace), le temps de présentation et de traitement de l'amorce et le délai amorce/cible (étude des processus d'activation et de construction), ceci dans des épreuves de décision lexicale et de catégorisation. Nous nous sommes d'abord intéressés à la nature d'une trace dans le cas du traitement d'un mot, puis nous avons étendu nos recherches en manipulant un matériel non verbal. Globalement, les résultats obtenus ont montré que les dimensions susceptibles de composer une trace sont différentiellement impliquées selon les conditions de traitement des informations. Des conditions de perception extrêmes semblent uniquement favoriser l'activation des dimensions élémentaires constitutives d'une trace. Un temps de traitement minimum est nécessaire pour que les dimensions activées interviennent ensemble et donnent lieu à la construction d'une trace intégrée en mémoire à long-terme. Les expériences réalisées ont aussi permis de rendre compte de la dynamique du processus d'activation et ont révélé que la construction" est la conséquence à long terme du processus d'activation

  • Titre traduit

    Implication of the activation, integration and construction mechanisms on the nature of a memory trace : studies about the frequency effects on repetition priming


  • Résumé

    The topic of our studies deals with the nature of information in long-term memory and with the necessary conditions for their activation and construction. These questions give rise to many controversies, especially between theories that supposed that long-term memory contains abstract knowledge (e. G. , concepts) and theories assuming that episodic knowledge (e. G. Traces) are encoded. We suppose that long-term memory can be described as an accumulation of episodic and multidimensional memory-traces. We were mainly interested in two questions. The first concerned the dimensions that constitute a trace. The second concerned the activation and the construction of memory traces, that is the dynamic and the necessary conditions for the occurence of long-term memory traces. The aim was to point out that different traces and processes can be involved as a function of processing conditions. Three sets of experiments have been realized. In all of them, we used the repetition priming paradigm and we studied the priming effects variation as a function of the stimuli frequency (so as to explore the nature of a memory trace), the prime duration or prime processing, and the delay between the prime and the target (so as to examine the activation and the construction processes) in lexical decision and categorization tasks. We were interested in the nature of a trace when the information processed was verbal and non-verbal. The results revealed that dimensions that could form a trace are differently involved as a function of the processing conditions. Conditions where information are extremely difficult to perceive seem to ease the activation of primitive dimensions. The activated properties have to be integrated to give rise to the construction of traces. This needs a minimum of prime duration. Our experiments have also important implications at the level of dynamic of activation process and seem to show that the construction mechanism is the long-term consequence of the activation of memory traces.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 208 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 182-198. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.