Charlot au coeur de l'écriture cinématographique de Chaplin

par Mariange Ramozzi-Doreau

Thèse de doctorat en Arts et lettres

Sous la direction de André Gardies.

Soutenue en 2000

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet un questionnement sur l'écriture cinématographique de Chaplin, donc sur son oeuvre de cinéaste qui compte quatre-vingts films de 1914 à 1967. La critique ayant trop souvent négligé le travail du réalisateur proprement dit, il nous est apparu judicieux de nous interroger sur la manière dont Chaplin concevait sa démarche et composait ses films à partir de la figure qu'il invente : Charlot. L'exceptionnelle carrière de Chaplin, qui débute quasiment avec l'histoire du cinématographe, lui permet d'en connaître une évolution révolutionnaire : le passage du muet au parlant. Ce bouleversement technique qui rencontre d'abord les réticences farouches de Chaplin le contraint finalement à repenser son écriture et son personnage mythique. Notre recherche s'efforce de saisir et d'analyser quels sont les liens qu'entretiennent, dès l'origine, Charlot et l'esthétique chaplinienne et à quelles métamorphoses nous assistons lorsque Chaplin écrit pour le cinéma parlant, à partir de 1940. La présente recherche tend à montrer la compétence technique du cinéaste dont l'originalité est d'avoir pensé son art en le fondant sur le persona unique de Charlot dont seul le cinéma de Chaplin était à même de réaliser les avatars les plus insoupçonnés.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    The subject of this thesis is Chaplin's movie writing, and hence his complete works as a film-maker, which amount to eighty films between 1914 and 1967. As film criticism has too often neglected the work of the actual director, it seemed judicious to consider the way chaplin conceived his films and created them starting from one figure whom he invented : Charlot. Chaplin's remarkable carear, starting at almost the same time as cinematographic history itself, put him in a position to witness its revolutionary evolution : the passage from silent to talking movies. This technical turnaround which Chaplin had serious reservations about at first, eventually forced him to rethink his writing and his mysterious character. It is necessary have to find and analyse the links which, from the start, Charlot and the chaplin aesthetic maintain, and which metamorphoses we witnessed while Chaplin is writing for the talking cinema, from 1940 omwards. The current research tends to show the filmmaker's technical competence, whose originality lies in having conceived his art basing it on the unique persona of Charlot.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (565 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 490-503

Où se trouve cette thèse ?