Contribution à une étude comparative des systèmes verbaux français et coréen : suggestion d'une structure logico-sémantique pour l'analyse du temps

par Eun-Jung Choi

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Pierre Dupont.

Soutenue en 2000

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Sans aucun doute, la langue est le reflet d'une culture. L'étude linguistique doit prendre en considération cet élément culturel pour mieux traiter la question de la structure grammaticale. En prenant comme thème la notion de temps et notamment celle de temps futur, nous avons essayé de comprendre comment cette notion de temps futur est mise en forme dans les système verbaux français et coréen. Notre analyse comparative entre ces deux langues nous amènera donc à démontrer l'idée que la différence des structure grammaticales entre les langues provient, dans une certaine mesure, de la manière différente de conceptualiser les choses et de les catégoriser. A travers les analyses effectuées, nous avons tenté de construire un mécanisme conceptuel commun dans l'expression des "évènements à venir" en français et en coréen au-delà de représentations linguistiques différentes. Nous espérons que cette étude poura contribuer à la recherche d'une meilleure traduction possible entre le français et le coréen, en suivant toujours une réflexion sur le rapport entre la langue et la pensée (ou la culture).


  • Résumé

    Natural language is, no doubt, the reflect of a culture. Linguistic study has to consider this cultural element for the purpose of discussing a question of the grammatical structure. Treating a concept of tense (or more clearly time-tense) and especially one of future time-tense as a principal subject, we tried to understand how the concept of future tense is represented in Korean and French verbal systems. So, a comparative analysis should lead us to demonstrate the idea that the difference of grammatical structures between natural languages comes, in some measure, of the different manners of conceptualizing things and categorizing them. Through our work, we show the existence of a common conceptuel mechanism for the expression of " events to come " in Korean and in French, in spite of their linguistic and cultural differences. We expect that this study could contribute to a research of the best possible translation between French and Korean, following the reflection on the relation between language and thought (or culture).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (258 f.)
  • Notes : Thèse reproduite
  • Annexes : Bibliogr. f. 243-248. Glossaire. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.