Georges Hébert : la méthode naturelle et l'école (1905-1957)

par Jean-Michel Delaplace

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Pierre Arnaud.

Soutenue en 2000

à Lyon 1 .


  • Résumé

    En 1905, à partir d'une réforme du règlement d'entraînement militaire en vigueur dans la marine, Georges Hébert commence à jeter les bases de ce qui devient en 1912 la "méthode naturelle" d'éducation physique. En pleine "religion suédiste", c'est-à-dire au moment où la méthode "suédoise" d'éducation physique est utilisée dans toutes les institutions de l'État, et en particulier à l'école, Georges Hébert révolutionne les usages par une méthode vivante, attrayante et complète. Le Congrès international de l'éducation physique de mars 1913, et surtout la mise en place du collège d'athlètes de Reims (1913-1914), consacrent la méthode naturelle et la mettent en position de devenir la méthode nationale officielle d'éducation physique. Or, elle ne le sera jamais complètement. Cette recherche est donc consacrée à l'identification des obstacles qui ont empêché l'adoption par l'École, primaire et secondaire, de la méthode naturelle de Georges Hébert. Deux hypothèses sont avancées, qui, combinées, offrent des pistes d'explication. La première tient à la personnalité singulière de Georges Hébert, à la fois génial, inventif, pugnace, intransigeant et dogmatique. La deuxième hypothèse concerne l'École elle-même, institution enfermée dans des modèles intellectualistes qui relèguent l'éducation corporelle au statut d'activité hygiénique. Trois "temps" scandent l'histoire des relations entre la méthode naturelle et l'École, relation inlassablement médiées par le "maître de la méthode naturelle" : le temps des espérances (1905-1914/18), le temps des conflits (1918-1936), le temps de l'isolement (1936-1957).


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (447, 103 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 63-87

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LARHRA (Lyon).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2000 DEL (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.