Expression du rétrotransposon 412 dans les populations naturelles de Drosophila simulans et D melanogaster

par Nathalie Riviere

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Christian Biémont.

Soutenue en 2000

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Christian Biémont.


  • Résumé

    Les deux espèces jumelles D. Melanogaster et D. Simulans diffèrent pour leur nombre global de copies d'éléments transposables (ETs) et leur génome. D. Simulans a moins de copies que D. Melanogaster et le nombre de copies varie fortement entre populations naturelles. En effet, certains ETs sont absents de la plupart des populations de D. Simulans mais présents en nombre élevé de copies dans quelques-unes. Ces données suggèrent que le génome de l'espèce D. Simulans est en train d'être envahi par de nombreux ETs qui auraient été "mobilisés" récemment. Cette mobilisation serait reliée à la colonisation du monde par D. Simulans. Nous donnons des arguments en faveur de cette hypothèse par une étude détaillée du nombre de copies, de la structure de ces copies et du taux de transcription du rétrotransposon 412 dans les populations des deux espèces D. Melanogaster et D. Simulans. Nous soutenons ainsi l'idée que la colonisation de nouveaux habitats par une espèce serait associée à une mobilisation de ses éléments transposables, ce qui conduirait à un accroissement de la taille des génomes des espèces invasives.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (102 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 85-96

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.