Tungstates pour la conversion de fréquences laser par décalage Raman : relation propriétés structurales-propriétés vibratoires, croissance cristalline et caractérisations

par Emmanuel Gallucci

Thèse de doctorat en Sciences. Chimie physique inorganique

Soutenue en 2000

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Marie-Thérèse Cohen-Adad, Christelle Goutaudier.


  • Résumé

    Cette étude s'inscrit dans le cadre de la recherche de nouveaux matériaux optiques non linéaires à susceptibilité d'électriques du 3e ordre élevées pour l'émission laser, par décalage Raman, autour de 1. 55 micromètres, cette longueur d'onde présentant des dangers minimes pour l'œil et un grand intérêt pour l'amplification des signaux transmis par fibre optique. Le but de ce travail était d'identifier les paramètres qui contrôlent le décalage Raman des tungstates et de comprendre leur influence, puis, sur la base des résultats obtenus, proposer, faire croître sous forme de cristaux et caractériser des matériaux intéressants pour la réalisation de systèmes lasers solides. Tout d'abord, une étude par spectroscopie Raman des familles AL(WO4)2 et L2(WO4)3, (A = {Li, Na, K, Rb} et L = {A1, Sc, Y, In, La, Ce, Nd, Eu, Gd, Yb, Lu}), a permis d'analyser et de comprendre l'évolution des caractéristiques de la bande de vibration de plus haute fréquence des composés. Il en a été déduit une cartographie des potentiels d'application des tungstates en optique non linéaire qui permet de cerner rapidement les matériaux répondant à un besoin physique donné. Les propriétés physico-chimiques de six composés ont ensuite été étudiées d'un point de vue stabilité thermodynamique dans les systèmes complexes concernés, structural et vibrationnel. Des monocristaux purs ou dopés par des terres rares ont été obtenus par une méthode type Bridgman-Stockbarger adaptée en flux. Les propriétés de luminescence, succinctement abordées montrent le potentiel d'application immense de cette famille chimique. Dans son ensemble, ce travail permet d'avoir à présent une vision globale, plus large de la famille tungstate et des individus qui la composent. L'effort de compréhension des propriétés physico-chimiques réalisé pourra à l'avenir servir de base à l'étude de base d'autres tungstates et on cerne à présent un peu mieux les qualités physiques de ces matériaux ainsi que leur potentiel d'application, mais également leur limites.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (226 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 179-182

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.