Effets interactifs d'une forte charge en éléments nutritifs et de la vitesse du courant sur la communauté périphytique : études en canaux artificiels

par Claude Brunet

Thèse de doctorat en Sciences. Analyse et modélisation des systèmes biologiques

Sous la direction de Dominique Fontvieille.

Soutenue en 2000

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Dominique Fontvieille.


  • Résumé

    Le périphyton constitue un peuplement complexe toujours dans nos cours d'eau. Son grand rapport surface sur volume, ainsi que sa sensibilité à la qualité des eaux en fait un bio-indicateur pouvant être intéressant pour les gestionnaires. Cette thèse s'inscrit dans une thématique visant à évaluer la qualité écologique des cours d'eau à partir de mesures écophysiologiques du périphyton. Les objectifs principaux de cette thèse sont d'identifier les réponses de la communauté périphytique soumise à deux conditions trophiques contrasté (hyper-eutrophe et oligo-mésotrophe) ainsi que l'effet de la vitesse du courant sur la modulation de la réponse. Pour bien intégrer la réponse de la communauté périphytique, trois descripteurs de la structure du pérphyton ont été suivis (masse sèche sans cendre, teneur en chlorophylle a, teneur en phéopigments), ainsi que deux descripteurs des activités globales (production primaire brute et respiration) et une activité plus spécifique (activité de la phosphatase alcaline). Cette étude a été menée en canaux artificiels afin de mieux contrôler les facteurs environnementaux. Le développement de la communauté périphytique est enregistré pendant huit semaines après immersion de substrats artificiels vierges dans les canaux. L'effet de l'enrichissement se traduit par une augmentation notable des valeurs de tous les descripteurs de la structure et d'activités globales au cours de la colonisation. À l'inverse, une diminution de l'activité de la phosphatase alcaline a été enregistrée. L'effet de la vitesse du courant varie avec le statut trophique des rivières expérimentales. Les valeurs maximales, quel que soit le descripteur considéré, sont atteintes dans les courants rapides en hyper-eutrophie, alors qu'elle sont atteintes dans les courants lents en oligo-mésotrophie. Ainsi, la vitesse du courant optimale pour le développement du périphyton semble varier suivant le statut trophique de la rivière.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (186 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 170-181

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.