L'adaptation des protéines aux basses températures chez une bactérie psychrotolérante : facteur d'élongation G et protéines d'acclimatation au froid

par Véronique Berchet

Thèse de doctorat en Sciences. Microbiologie

Sous la direction de Anne-Monique Gounot.

Soutenue en 2000

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Anne-Monique Gounot.


  • Résumé

    Le premier objectif de cette thèse était de déterminer les caractéristiques structurales impliquées dans l'adaptation de la protéine EF-G aux basses températures. Le gène Fus codant pour EF-G a été cloné et séquencé chez la bactérie psychrotrophe arthrobacter SP. SI55 et un modèle de la structure tridimensionnelle de la protéine a été construit. La comparaison de la séquence primaire et de la structure de la protéine psychrotrophe avec celles de ses homologues mésophiles et thermophiles a permis d'identifier plusieurs facteurs structuraux qui pourraient conférer à la protéine psychrotrophe une structure plus flexible lui permettant d'être active à basses températures : diminiution du contenu en résidus proline et arginine et du caractère hydrophobe, disparition de liaisons inoniques inter-et intradomaines et augmentation du nobmre de résidus polaires et chargés en surface favorisant les interactions avec le solvant. Des changements, identifiés au niveau du domaine catalytique et des sites d'interactions avec les ribosomes, pourraient avoir un effet sur la fixation et sur l'hydrolyse des substrats et sur la vitesse d'élongation à basses température. Après surexpression dans E. COLI, la protéine EF-G d'arthrobacter SP. SI55 a été purifiée en vue d'étudier ses propriétés biochimiques et structurales. Le deuxième objectif était d'étudier le rôle et la synthèse de protéines d'acclimatation au froid (CAPS) chez des bactéries psychrotrophes et psychrophiles. Aucun mutant artrhobacter SP. SI55, délété du gène Capa n'a été obtenu. L'hypothèse est en faveur d'une forte létalité des mutants. Un gène de type Capa a été identifié chez plusieurs souches psychrotrophes et psychrophiles. La protéine capa n'est pas exprimée dans E. COLI, quelles que soient les conditions expérimentales.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (137 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 115-137

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.