Propriétés optiques des cristaux de tungstates, convertisseurs Raman et milieux lasers, en vue d'atteindre l'émission à sécurité oculaire vers 1,54 μm

par Frédéric Bourgeois

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Georges Boulon.

Soutenue en 2000

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Georges Boulon.


  • Résumé

    Ce travail s'inscrit dans la recherche de lasers tout solide destines a une utilisation sans restriction de securite (telemetrie, anemometrie, spectroscopie atmospherique). Leur longueur d'onde doit donc etre la moins dangereuse possible pour l'il, dans un intervalle centre sur 1,54 m dit de securite oculaire. La voie de recherche retenue est l'etude de cristaux convertisseurs en frequence par diffusion raman stimulee (srs) du stokes 1 ou 3 des emissions laser du neodyme trivalent autour de 1,35 ou 1,06 m respectivement. Par souci de compacite, le materiau ideal serait a la fois bon milieu laser en le dopant par des ions nd 3 + et excellent convertisseur raman. Les cristaux de tungstate presentent des susceptibilites non lineaires cubiques elevees qui les predisposent a une utilisation efficace dans de tels systemes tout solide. Une etude systematique des trois familles dwo 4, t 2(wo 4) 3 et at(wo 4) 2, ou a, d et t sont des ions alcalins, divalents et trivalents respectivement, permet de distinguer les cristaux de ky(wo 4) 2 et kgd(wo 4) 2. Le critere de selection est defini comme un facteur de merite , rapport de l'intensite de pic raman spontane par sa largeur de raie qui intervient dans le calcul du gain raman stimule. La reference est le ba(no 3) 2, utilise depuis longtemps dans des systemes laser. L'etude spectroscopique des deux materiaux selectionnes concerne le dopant neodyme trivalent substitue puis leurs gains raman stimules. Toutes les mesures sont effectuees suivant les axes optiques et non cristallographiques pour la premiere fois. Les cristaux dopes font l'objet d'une analyse complete : absorption, traitement de judd-ofelt, emissions et absorptions dans l'etat excite. Les mesures directes de gain raman des materiaux purs permettent de statuer sur la faisabilite de realiser un laser raman.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (150 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 146-150

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.