Effet de familiarité et capacités de restitution dans les narrations écrites d'enfants de 6 à 11 ans

par Sophie Gonnand

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Harriet Jisa.

Soutenue en 2000

à Lyon 2 .


  • Résumé

    De nombreux linguistes et psychologues (Nelson, 1977 ; Kintsch et Van Dijk, 1978 ; Nelson 1978 ; Freebody et Anderson, 1983 ; Dehnière, 1984 ; Hudson et Nelson, 1983 ; Fayol, 1985) ont étudié le type textuel narratif et ont constaté un impact du degré de familiarité sur la qualité des restitutions : plus la situation référée est connue, meilleure est la capacité de compréhension/mémorisation/restitution. Cependant, lors de ces protocoles expérimentaux, c'est le thème de l'histoire qui est plus ou moins connu du sujet (i. E. "goûter d'anniversaire" vs "retirer de l'argent à la banque"). En ce qui nous concerne, nous avons cherché à voir ce qu'il en était si le contenu du récit était ou non déjà inscrit en mémoire à long terme. Pour cela, nous avons travaillé avec des enfants âgés de 6/7 ans (i. E. CP) à 10/11 ans (i. E. CM2) et un groupe référence d'adultes (i. E. étudiants de fin de 1ère année universitaire) et nous avons comparé des rappels écrits effectués sur la base du Petit Chaperon Rouge (i. E. Histoire au contenu [+ connu]) et de Dan, le petit chasseur canadien (i. E. Histoire au contenu [- connu]). L'analyse se préoccupe des niveaux macro- et microstructurel en ce sens qu'elle observe le niveau des composantes narratives jusqu'au niveau du mot en passant par l'examen des sous-composantes narratives et de la relation sémantique de cause/conséquence. Les résultats obtenus attestent les thèses déjà soutenues au sujet du degré de familiarité du thème : un contenu préalablement connu permet à l'enfant de libérer de l'espace cognitif en mémoire de travail, et ce, tant en phase de compréhension/mémorisation qu'en phase de restitution. En effet, cette thèse montre que le trait [+ connu] permet un allègement des opérations de haut niveau (i. E. Activation et organisation des contenus par exemple) qui se traduit par un traitement significativement plus important des opérations de bas niveau (i. E. Niveau grapho-moteur par exemple).


  • Résumé

    Many linguists and psycholinguists (Nelson, 1977 ; Kintsch et Van Dijk, 1978 ; Nelson 1978 ; Freebody et Anderson, 1983 ; Dehnière, 1984 ; Hudson et Nelson, 1983 ; Fayol, 1985) interested in the narrative textual type have noted the influence of familiarity on the quality of recalls, to the effect that the more familiar the situation is, the better the comprehension /memorization and recall abilities are. However, in these experimental designs it was the topic of the story which is more or less known of the subjects (i. E. "a birthday party" vs "withdrawing money from a bank"). In our work we wanted to see what would happen if the content of the story was stored in the subjects' long-term memory. In this scope, we set up an experimental design involving children 6-7 year-old (i. E. 1st grade), 10-11 year-old (i. E. 4th and 5th grade) and a control group of adults (1st year undergraduate students), and we then compared the written narrative recalls obtained by the subjects when using as stimuli (i) a famous folk-tale (i. E. The Little Red Riding Hood) and (ii) a story the content of which was not previously known of the subjects (i. E. Dan, The Little Canadian Hunter). Both macro- and micro- structural levels were investigated - i. E. From narrative-component level to word level - passing through the sharp examination of narrative sub-components and the semantic relations of causes and consequences. Our results confirm previous assertions concerning the influence of topic familiarity on recall quality. They show that subjects who have previous knowledge of the story content can free some of the cognitive space of the short-term memory, both during the phases of comprehension and memorization and during the recall stage. Eventually our work shows that, by allowing a reduction of high-level operations (i. E. For examples, content activation and organization), the feature [+ known] leads to a significantly more important treatment of low-level operations (i. E. Grapho-motor level for example).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 582 p.
  • Notes : Thèse reproduite
  • Annexes : Bibliogr. p. 401-411

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.