Waterloo dans la memoire des francais (1815-1914)

par JEAN MARC LARGEAUD

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de CLAUDE ISABELLE BRELOT.

Soutenue en 2000

à Lyon 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'histoire de la memoire de waterloo decrit les processus de transformation d'un evenement en memoire. Les enjeux politiques sont analyses selon le point de vue des gouvernements (de 1815 a 1870), et en fonction de l'attitude des groupes politiques qui usent de waterloo comme d'un theme d'opposition. Entre rememoration d'un traumatisme et volonte de controle de la memoire, la fonction et le contenu du mythe en font un element du sentiment national dans l'histoire, la litterature, l'imaginaire et les representations sociales. Mais seuls les republicains francais ont donne de la bataille une explication en termes de conscience nationale utilisable dans l'education a la patrie. L'inscription de l'evenement dans le temps long de l'histoire s'explique par l'evolution du rapport a la revolution, a la legende napoleonienne, a l'histoire de napoleon et de la france en 1815. Elle est aussi tributaire de mecanismes particuliers : identites personnelles, identites de vaincus d'autres combats (politiques ou militaires), construction ideologique et sociale de la notion d'heroisme. L'exemple de waterloo revele l'emergence, les variations et les lecons ambigues d'une culture de la defaite.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 771 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 730 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LSHS (Lyon).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : GF 02169
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.