Mémoire, catégorisation perceptive et l'hystérèse : une tentative d'application de la dynamique non linéaire

par Viviane Kostrubiec

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Séverine Samson.

Soutenue en 2000

à Lille 3 .


  • Résumé

    Les limites repérées dans le champ d'études sur la mémoire implicite et explicite incitent à s'interroger sur les présupposés qui sous-tendent les travaux classiques dans le domaine de la mémoire, aussi bien en psychologie qu'en neuropsychologie. Nous soutenons que ces défaillances sont inhérentes au paradigme de recherche "mécaniste" et "médiationniste" classique. Nous tentons de les dépasser en adaptant une perspective alternative, basée sur la théorie des systèmes dynamiques non linéaires. Cette voie d'investigation permettrait de proposer une nouvelle approche des phénomènes pouvant être classés parmi les effets de la mémoire implicite : les phénomènes d'hystérèse. Dans ce cadre, les effets des catégorisations perceptives successives sont examinés. Les quatre études réalisées portent sur l'influence de l'ordre de présentation, du taux de changement du stimulus, de la présence des renforcements ainsi que de la longueur de l'apprentissage sur les réponses de catégorisation. Les limites du travail sont discutées à la lumière des propositions élaborées en psychologie écologique et en psychologie comportementale


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 286 p.
  • Notes : Thèse reproduite
  • Annexes : Bibliogr. p. 233-271

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2000-4
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.