Les promastigotes metacycliques de leishmania : de leur virulence in vitro et in vivo, de leur differenciation en amastigotes, comme source d'antigenes reconnus par des hybridomes ou lymphocytes t cd4+, des processus immunoparasitaires qu'ils induisent chez l'hote murin

par NATHALIE COURRET

Thèse de doctorat en Médecine

Sous la direction de Jean-Claude Antoine.

Soutenue en 2000

à Lille 2 .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du droit et de la santé. Service Commun de la Documentation. BU Santé - Learning center.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.