Justice et efficience dans la théorie économique contemporaine de la société : K.J. Arrow, J.Rawls, J.F. Nash, J.C. Harsanyi

par Benoît Lengaigne

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Arnaud Berthoud.

Soutenue en 2000

à Lille 1 .


  • Résumé

    L'histoire contemporaine des rapports entre justice et efficience se deroule sous l'emprise de l'utilitarisme. Ces deux vertus peuvent etre, soit confondues, et ne plus se distinguer l'une de l'autre, soit separees, afin qu'elles ne se rencontrent jamais, soit conciliees par l'intermediaire d'un protocole d'accord ; quelles que soient les configurations, la justice et l'efficience devoileront toujours la nature de leur relation sous l'egide de l'utilitarisme. Confusion, separation et conciliation sont les trois mots-cles de cette these. Ils ouvrent la porte a un travail sur les conditions de possibilite d'une theorie economique de la justice, a partir des deux grandes doctrines anti-utilitaristes que sont l'economie paretienne et la morale kantienne. Contre la confusion entre justice et efficience qu'instaure l'utilitarisme, pareto et kant separent ces deux vertus. Pareto avance que la justice ne doit pas perturber l'integrite du desir individuel, et kant estime que la morale, et donc la justice, se concoivent hors desir. Quant a la configuration de conciliation, elle presente les conditions de possibilite d'une theorie economique de la justice. L'objectif d'une telle theorie est de determiner une repartition a la fois juste et efficace. Dans cette these, nous avons selectionne quatre contributions marquantes sur les rapports entre justice et efficience, et nous les avons soumises a la grille de lecture precedente. L'ordre d'apparition des quatre auteurs reflete le passage progressif d'une configuration de separation (arrow) a deux exemples de conciliation (rawls et nash),pour finir par une situation de confusion (harsanyi). La qualite de la relation a pareto et kant s'effrite sous l'influence de l'erosion utilitariste. Lentement, on passe du respect de l'imperatif categorique a la demonstration de son impossibilite, du refus des comparaisons interpersonnelles a leur evidence, de la defense de l'ordinalisme aux vertus de l'utilite cardinale.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (313 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 188 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50374-2000-16
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.