Régulation de l'activité du récepteur de l'acide rétinoïque par les protéines kinases C

par Marie-Hélène Delmotte

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Pierre Formstecher.

Soutenue en 2000

à Lille 1 .


  • Résumé

    Les retinoides sont des derives de la vitamine a qui jouent des roles cles dans de nombreux processus biologiques tels que la proliferation et la differenciation de nombreux types cellulaires. Les retinoides exercent leurs effets pleiotropiques par liaison a des recepteurs nucleaires, les recepteurs de l'acide retinoide tout trans (rars) et les recepteurs de l'acide 9-cis retinoique (rxrs) qui se lient generalement sous forme d'heterodimeres a des sequences specifiques d'adn pour reguler l'expression de leurs genes cibles. L'activite transcriptionnelle des recepteurs nucleaires peut etre controlee par la liaison de corepresseurs en l'absence de ligand et le recrutement de coactivateurs apres liaison du ligand. Elle peut etre aussi modulee par de nombreuses modifications post-traductionnelles dont la phosphorylation des recepteurs nucleaires. Dans ce travail, nous montrons que les isoformes alpha et gamma de pk-cs sont capables de phosphoryler hrar sur un seul residu, la serine 157. La modification de cette serine entraine une inhibition de l'activite transcriptionnelle du recepteur qui est correlee a une diminution de sa capacite a former des heterodimeres avec hrxr.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans les cellules hela, nous avons egalement caracterise les isoformes de pk-cs presentes et demontre qu'un traitement prolonge par un ester de phorbol, le tpa, provoque non seulement une diminution d'expression des pk-cs et mais aussi une accumulation de la sous unite catalytique dans le noyau des cellules cibles. Nous montrons donc que hrar est une cible directe pour les pk-cs et qui controlent l'activite transcriptionnelle des recepteurs des retinoides pendant la proliferation et la differenciation cellulaire. La serine 157 est situee dans la boite t du recepteur, une region encore peu caracterisee mais soupconnee d'avoir un role dans les activites de liaison a l'adn et de dimerisation. Nous avons mute en alanine chacun des douze acides amines constituant la boite t et etudie l'effet de ces mutations sur l'activite transcriptionnelle des recepteurs et sur leurs activites de liaison a l'adn et de dimerisation. Nous montrons que ces mutations diminuent l'inductibilite transcriptionnelle vraisemblablement par modification de l'interaction avec les coactivateurs et les corepresseurs.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (150 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 118-150

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-2000-446
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.