Diversité des formations pyroclastiques S. L. Du strato-volcan du Cantal (miocène ; Massif Central français) : élaboration d'une méthodologie de corrélation (dynamismes volcaniques : minéralogie ; magnétisme de roches et radiochronologie)

par Richard Platevoet

Thèse de doctorat en Géosciences

Sous la direction de Christian Lefèvre.

Soutenue en 2000

à Lille 1 .


  • Résumé

    L'evolution du strato-volcan du cantal entre 13 et 3 ma, est jalonnee par le depot de formations pyroclastiques. Les caracteristiques et les relations spatio-temporelles de ces differentes formations demeuraient mal connues. La sedimentation pyroclastique resulte principalement de coulees pyroclastiques denses, mais aussi de deferlantes hydroclastiques et de retombees pyroclastiques. Ces materiaux sont remanies distalement. L'analyse des parageneses minerales juveniles (feldspaths, pyroxenes, amphiboles, biotites) autorise des correlations et confirme que l'empilement des depots pyroclastiques resulte de multiples episodes explosifs lies a divers magmas ayant subi des evolutions differentes. C'est ainsi que les amphiboles des depots de la partie sud du volcan apparaissent plus riches en potassium que celles de la partie nord. L'anisotropie de la susceptibilite magnetique permet d'etablir que les ecoulements pyroclastiques ont ete canalises dans des vallees au niveau du talus volcanoclastique. Les datations radiochronologiques nouvelles (methode 4 0ar/ 3 9ar par fusion laser) corroborent la multiplicite des evenements explosifs qui sont concentres sur une periode comprise entre 8,5 et 7,5 m. A. , et confirment les correlations proposees par d'autres approches. Ainsi, les depots cendro-ponceux du cantal resultent de nombreux episodes explosifs d'ampleur modeste. Ils sont les temoins de la croissance rapide et polyphasee d'un cone central entre 8,5 et 7,5 m. A. Cette croissance est interrompue par des destabilisations successives qui generent des avalanches de debris. L'existence d'une phase paroxysmale unique accompagnant l'effondrement d'une vaste caldera centrale ne peut plus etre invoquee.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (226 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 209-220

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-2000-428
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.