La theileriose tropicale des bovins (Theileria annulata) en tunisie : caractérisation des états d'endémie et deloppemnt de lignées de schizontes attebues

par Mohamed Aziz Darghouth

Thèse de doctorat en Sciences agronomiques

Sous la direction de Philippe Dorchies.

Soutenue en 2000

à Toulouse, INPT .


  • Résumé

    La première partie de ce travail est une revue bibliographique sur Theileria annulata et la theilériose tropicale, où les particularités de cette protozoose en Tunisie sont présentées. La deuxième partie, expérimentale, est divisée en deux chapitres. Le premier chapitre présente les résultats d'enquête séro-épidémiologiques sur la theilériose dans les élevages des zones bioclimatiques sud-humide et semi-aride. Trois états d'endémie ont été identifiés en Tunisie : un état d'endémie stable dans moins de 5% des étables étudiées, et deux états d'endémie instable : modérée et élevée. L'endémie instable modérée existe dans près de 20% des étables et se caractérise par des risques potentiels maximaux de theilériose tropicale chez les bovins en 2ème et 3ème saison estivale. L'instabilité élevée est rencontrée dans 75% environ des élevages, associée à des risques maximaux de maladie chez les vaches laitières de 4 saisons estivales et plus. Les implications de ces données dans le choix de souches atténuées vaccinales et l'élaboration d'une stratégie de vaccination de masse sont discutées. Le deuxième chapitre décrit l'atténuation de trois lignées parasitaires autochtones de T. Annulata en culture cellulaire à long terme de leucocytes infectés par des schizontes. L'atténuation de trois lignées parasitaires autochtones de T. Annulata en culture cellulaire à long terme de leucocytes infectés par des schizontes. L'atténuation est associée à une restriction du polymorphisme parasitaire. L'immunité conférée par ces lignées atténuées envers des infections d'épreuve hétérologues létale et sub-létale a été évalué à 30 jours et à six mois de la vaccination, elle s'est avérée moins solide qu'avec les lignées parentales non atténuées. Le phénotypage des leucocytes infectés par des schizontes en culture e révélé qu'il s'agissait principalement de cellules macrophagiques monocytaires et secondairement de lymphocytes B. L'atténuation est associée à une hyper-expression du marqueur CD25 (récepteur alpha de l'interleukine 2) régulée par le parasite et maintenue après réplication sexué chez la tique, et à une expression réduite du marqueur bovin CD9 like. La transmission aux tiques vecteurs a été testée en conditions expérimentales pour deux des trois lignées atténuées. L'une d'entre elles a été transmise de façon répétée à des tiques Hyalomma anatolicum excavatum associée à un phénomène de ré-expression de virulence. Ces différents résultats sont discutés en insistant sur leurs implications pour le développement et l'utilisation d'un vaccin vivant atténué contre la theilériose tropicale en Tunisie.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 241 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole nationale supérieure agronomique. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2000INPT016A
  • Bibliothèque : Ecole Nationale Vétérinaire. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 6617
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.