Structure, minéralogie et genèse des filons aplopegmatitiques avec spodumène de la région de Barroso-Alvao (Nord du Portugal)

par Alexandre Martins Campos De Lima

Thèse de doctorat en Sciences et techniques

Sous la direction de Bernard Charoy.

Soutenue en 2000

à Vandoeuvre-les-Nancy, INPL .


  • Résumé

    Les corps aplopegmatitiques à spodumène sont contemporains de d 3, et sont associés spatialement à un granite à deux micas syntectonique. Les filons lithinifères du champ aplopegmatitique du barroso-alvao présentent un alignement NW/SE de plus de 20 km et dans ce qui concerne les filons lithinifères ils ont été subdivisés en deux secteurs : secteur oriental (E) et secteur occidental (W). Dans le secteur w, le seul aluminosilicate de li qui est présenté est la spodumène (avec l'exception de la lépidolite du filon CHN26, non aborde dans cette étude). Dans le secteur E, en plus du spodumène, petalite et eucryptite sont présents. Cette différence dans la paragenèse lithinifère, dans le secteur E, est la conséquence d'une chute de pression par rapport à la température, permettant d'atteindre dans une phase tardive de cristallisation, les conditions P,T de stabilité de la pétalite, puis dans une phase finale, purement hydrothermale, celles de l'eucryptite. Étant donne la faible activité du phosphore, les phosphates de LI sont rares, les seuls présents étant la montebrasite et la tryphilite primaires. L’absence de minéraux fluorés tels que la lépidolite ou l'amblygonite, prouve que l'activité du f dans le magma ou les solutions hydrothermales tardives a été faible, condition nécessaire a la stabilité du spodumène. Les filons aplopegmatitiques sont affectes par une altération sub-solidus avec des séquences développées par la corrosion sélective jusqu'a complet remplacement, de spodumène par l'albite (plus/moins muscovite) et de la pétalite, par le feldspath potassique et/ou eucryptite. Par altération essentiellement météorique se développent des minéraux secondaires, tels que la montemorillonite et l'illite. L’étude des inclusions fluides permet d'affirmer qu'il y a eu un mélange de fluides, très probablement des fluides magmatiques avec des fluides équilibres avec les metasédiments de l'environnement proche. Par contre la complexité des inclusions fluides étudiées (plusieurs solides), ne permet pas de définir avec précision les conditions de P-T lors de l'installation des filons à spodumène. Les filons lithinifères étudiés, d'après leurs caractéristiques minéralogiques et géochimiques, appartiennent à la classe des pegmatites à éléments rares, du sous-type complexe (spodumène).

  • Titre traduit

    Structure, mineralogy and genesis of Pegmatite-aplite dykes with spodumène from the Barroso-Alvao area (North Portugal)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (300 p.)
  • Annexes : Bibliogr. (300 réf.)

Où se trouve cette thèse ?