Identification des peptides de l'allergene majeur du venin d'abeille, ligands des molecules du complexe majeur d'histocompatibilite de classe ii (h-2 et hla-dr). Application a l'immunotherapie

par Catherine Texier

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Jean-Claude Meunier.

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La desensibilisation au venin d'abeille est un traitement anti-allergique efficace mais 20 a 40% des patients souffrent d'effets secondaires. Recemment, l'utilisation de peptides contenant des epitopes t dominants de l'allergene majeur (api m 1) a ete proposee comme une alternative therapeutique sans danger. Cependant, les epitopes t dominants presentent une variabilite interindividuelle qui resulte du polymorphisme des molecules du complexe majeur d'histocompatibilite de classe ii (cmh ii ou hla ii chez l'homme) et des differents mecanismes qui gouvernent l'immunodominance. Dans ce travail, nous montrons que, chez la souris balb/c, la reponse t contre api m 1 implique plusieurs epitopes t dominants chevauchants, heterogenes en taille et tous inclus dans les determinants de liaison de plus forte affinite pour les molecules de cmh ii. Chez l'homme, le polymorphisme des molecules hla-dr est caracterise par plus de deux cent alleles dont la repartition varie entre populations. Dans les populations caucasiennes, sept alleles couvrent 60% de la frequence genique du locus hla-drb1 (1 e r e s dr), et trois alleles representent 45% de la frequence genique associee aux deuxiemes locus hla-drb exprimes (2 e m e s dr). Nous avons donc recherche les peptides de api m 1 capables de lier ces dix molecules hla-dr preponderantes. Plusieurs regions de liaison ont ete identifiees et designent deux sequences de 31 et 24 residus comme candidats pour la desensibilisation des patients allergiques au venin d'abeille. Nous etablissons egalement des ressemblances fonctionnelles entre hla-dr, et notamment entre certaines 1 e r e s et 2 e m e s dr. Nous illustrons ces ressemblances en montrant qu'un peptide de api m 1 s'associe de la meme facon avec huit de ces molecules. Une seule molecule se distingue toutefois par des specificites de liaison originales que nous decrivons. Enfin, nous soulignons les residus polymorphes des hla-dr impliques dans la diversite des specificites de liaison observees.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 279 p.
  • Annexes : 296 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.