Résistance populaire et maquis en Roumanie (1945-1965)

par Georges Diener

Thèse de doctorat en Lettres, sciences humaines et sociales

Sous la direction de Catherine Durandin.

Soutenue en 2000

à Paris, INALCO .


  • Résumé

    La résistance populaire à la collectivisation en Roumanie est un phénomène singulièrement méconnu, tant en Occident qu'en Europe Centrale et Orientale. Dans ce pays qui s'est fait connaître par la férocité de sa police politique - la redoutable Securitate - et la traditionnelle passivité de sa société face au joug soviétique et communiste héritée d'une histoire jalonnée par une succession d'occupations, une farouche opposition populaire au régime communiste de la première période s'est pourtant manifestée. En effet, de 1945 à 1965, de nombreuses révoltes paysannes éclatèrent, relayées par des maquis parsemés sur tout l'arc carpatique. La présentation de cette résistance - vie quotidienne dans les maquis ; typologie des résistants ; révoltes villageoises, etc. - est mise en situation par l'étude des forces politiques et de leur évolution, de l'occupation soviétique à la domination sans partage du Parti Communiste Roumain et l'analyse des mécanismes de la collectivisation de l'agriculture, principale cause du mécontentement paysan.

  • Titre traduit

    ˜The œpopular resistance and the partisans in Romania (1945-1965)


  • Résumé

    The popular resistance to the collectivization in Romania is a distinct unknown phenomenon both in the West and in Central and Eastern Europe. In this country which has become known by the ferocity of its political police - redoubtable Securitate - and by the traditional passivity of the society versus soviet and communist enslavement inherited from a history of sequential occupations, a blustering popular opposition to the communist dominance emerged however. Indeed, from 1945 to 1965, several peasant riots burst out, joined by underground rebels, the partisans (maquis) spread out on the whole Carpathian arc. The presentation of this resistance - daily life of the partisans ; the typology of rebels ; rural riots etc - underlines the study of political forces and their evolution from soviet invasion to the unlimited domination, of the Romanian Communist Party and analyzes mechanisms of the collectivization in agriculture, main cause of the peasant discontent.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. [648 f.]
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 349-400

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.52
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.53
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.C.52
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.C.53
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.