Les enfants confiés au Sénégal

par Céline Vandermeersch

Thèse de doctorat en Sciences économiques. Démographie économique

Sous la direction de Thérèse Locoh.

Soutenue en 2000

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    L'objet de cette étude est la pratique des enfants confiés, forme traditionnelle de solidarité familiale pratiquée dans les sociétés d'Afrique sub-saharienne. Elle consiste en la séparation entre un enfant âgé de moins de 15 ans et sa mère biologique. Les principaux déterminants socio-économiques et culturels de cette pratique sont dégagés, ainsi que les changements apparus dans la décennie 1986/1997, à partir des données des enquêtes démographiques et de santé (eds) du Sénégal de 1986, 1992-93 et 1997. Les questionnaires individuels femmes permettent de dégager les déterminants du placement des enfants par les mères. Les caractéristiques de leurs ménages de résidence sont aussi pris en compte, seulement pour l'enquête 1992-93. D'autre part, les questionnaires ménages de l'enquête 1992-93 permettent d'étudier les déterminants de l'accueil d'enfants dans les ménages. D'une façon générale, le statut matrimonial, migratoire et socioprofessionnel des mères sont des éléments à prendre en compte pour comprendre les stratégies élaborées en matière de placement d'enfants. Les mères qui placent le plus souvent leurs enfants de 0-14 ans sont celles qui ont connu une rupture d'union, les célibataires, celles en union polygame ou ne corésidant pas avec leur conjoint. Les enfants de 0-5 ans sont à un âge où ils demandent plus de soins qu'ils ne peuvent fournir une aide à leur ménage de résidence. C'est pourquoi ils sont distingués de ceux de 6-14 ans qui commencent à être une main-d’œuvre utile pour leur ménage de résidence. Pour une mère placer un enfant de 0-5 ans est un moyen d'alléger leur charge, lors de naissances rapprochées ou lors d'une migration récente en ville. Les ménages ruraux, et ceux où l'on trouve des femmes stériles, sous-fécondes et en fin de vie féconde, quant à eux, sont ceux qui en accueillent le plus. Les motifs de confiage d'enfants de 6-14 ans diffèrent de ceux de 0-5 ans. Les garçons sont plus souvent que les filles placés pour leur scolarisation et sont plus souvent que les filles auprès de leur père. Ces dernières, quant à elles, semblent surtout placées afin de fournir de l'aide à une activité de production ou pour des travaux domestiques. Enfin, les ménages d'un statut socio-économique supérieur accueillent davantage d'enfants de 6-14 ans que ceux d'un statut inférieur ou moyen qui sont parmi ceux en qui placent le plus souvent.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 502 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 421 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FNSP 4 Coll 3656 455-1
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FNSP 4 Coll 3656 455-2
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.