Etude cristallographique des préparations cosmétiques de l'Egypte Ancienne : apports du rayonnement synchrotron à l'analyse quantitative et microstructurale des matériaux archéologiques

par Pauline Martinetto

Thèse de doctorat en Sciences et techniques. Physique

Sous la direction de Michel Anne.

Soutenue en 2000

à Grenoble 1 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les usages de maquillages et de tatouages sont attestees tres tot, des la prehistoire. Grace a des conditions de conservation particulierement favorables dans les tombes de l'ancienne egypte, de nombreuses preuves de ces pratiques nous sont parvenues. Leurs origines et leurs motivations ont ete recherchees. Les flacons a fard sont des elements frequents du mobilier funeraire et apparaissent comme des objets participant a la survie du defunt dans l'au-dela. Dans un premier temps, 52 micro-echantillons de poudres cosmetiques, preleves dans differents objets de toilette conserves au musee du louvre, sont etudies. Plus de 75% des poudres analysees sont des melanges de composes de plomb, des mineraux soit naturels soit synthetises et obtenus par chimie des solutions. Il est etabli que dans le monde romain, ces composes de synthese etaient employes en tant que produits pharmaceutiques pour traiter certaines maladies des yeux. Le contenu mineral de ces fards a ete examine par des techniques de cristallographie des poudres, en particulier celles utilisant les faisceaux de rayons x synchrotron et de neutrons. L'analyse quantitative des 39 melanges de composes de plomb permet une interpretation des preparations. Les egyptiens formulaient leurs cosmetiques afin d'obtenir des produits varies, qui pouvaient entrer dans la composition de remedes pour les yeux, decrits dans plusieurs papyrus medicaux rediges a l'epoque pharaonique. L'analyse microstructurale vient completer l'etude en renseignant sur la preparation des minerais avant leur incorporation dans les fards. Les echantillons archeologiques sont compares a des poudres de reference, ayant subi des traitements mecaniques et thermiques controles. Les resultats permettent de mettre en evidence des pratiques de broyage, tamisage et d'eventuel recuit a basse temperature. La maitrise par les egyptiens, plus des 20 siecles avant j. -c. , des proprietes esthetiques et therapeutiques des fards, prefigurait la cosmetologie actuelle

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 263 p.
  • Annexes : Bibliogr. f. 255-256

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TPHA 8750
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.