Instabilites transverses a fort courant du mode mono-paquet des sources de rayonnement synchrotron : une nouvelle approche mettant en evidence un mecanisme post-synchrotronique, application a l'esrf

par PHILIPPE KERNEL

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Jean-Luc Revol.

Soutenue en 2000

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les instabilites transverses sont le principal obstacle a l'augmentation du seuil de courant, en mode mono-paquet, dans les sources de rayonnement synchrotron. A partir de mesures, de simulations et de la base theorique preexistante, une interpretation de ces mecanismes d'instabilites est presentee. Au-dela de l'instabilite habituelle de couplage de modes et des modes "tete-queue" decouples, qui ont ete observes a l'esrf, une nouvelle forme d'instabilite, l'instabilite "post-synchrotronique", est caracterisee. Une theorie expliquant cette instabilite post-synchrotronique est developpee. Cette theorie est consistente avec les mesures effectuees a l'esrf.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 206 p.
  • Annexes : 38 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.