Fermions lourds et conditions extremes

par ILIA CHEIKINE

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de JACQUES FLOUQUET.

Soutenue en 2000

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Nous avons etudie trois systemes a electrons lourds, cecu 2si 2, cepd 2si 2 et uge 2, par des mesures de transport, d'oscillations quantiques (cepd 2si 2) et de diffraction neutronique (uge 2). Les experiences ont ete effectuees dans des conditions extremes : tres basse temperature, champ magnetique eleve et pression hydrostatique. Pour cecu 2si 2, nous avons suivi l'evolution de la phase a magnetique qui s'effondre rapidement sous pression. Nous avons mis en evidence une relation entre la phase a et la presence d'un maximum dans la dependance en temperature de h c 2. Notre analyse a montre qu'a basse pression le signe de l'integrale d'echange doit etre negatif. La supraconductivite est alors renforcee par une augmentation de la susceptibilite paramagnetique comme dans l'effet jaccarino-peter. L'anisotropie de la pente initiale de h c 2 et donc celle de la masse effective change sous pression. Pour cepd 2si 2, l'effet de haas-van alphen a pression ambiante et la resistivite electrique sous pression ont ete etudies. Cette derniere montre un comportement non liquide de fermi a proximite du point critique quantique antiferromagnetique p c27 kbar. L'analyse de h c 2 a p c prouve que l'etat supraconducteur est bien decrit par le modele du couplage faible en limite propre, avec une limite paramagnetique fortement anisotrope. Uge 2 presente une coexistence de ferromagnetisme et de supraconductivite, se developpant juste en dessous du point critique quantique ferromagnetique p c16 kbar. Les mesures de resistivite sous pression montrent l'existence possible d'une autre ligne de transition et d'un autre point critique quantique, p x12 kbar, dans l'etat ferromagnetique. Le diagramme de phase p-t incluant p c et p x a ete trace, et une relation possible entre p x et le developpement de supraconductivite a ete discutee. La dependance en temperature de h c 2 montre une variete de comportements nouveaux, ne pouvant pas etre compris dans les modeles conventionnels de la supraconductivite.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 139 p.
  • Annexes : 134 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.