Comparaison de l'origine et des specificites fonctionnelles des cellules dendritiques thymiques et spleniques murines : influence des cellules stromales

par CATHERINE MARTINON EGO

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de PATRICE MARCHE.

Soutenue en 2000

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les cellules dendritiques jouent un role central dans l'organisme par leur capacite a initier et a orienter les reponses immunitaires. Elles participent aussi a l'etablissement de la tolerance immunologique en eliminant les lymphocytes t auto-reactifs. Elles apparaissent donc comme des outils de choix pour la manipulation du systeme immunitaire normal et pathologique. Cependant, les cellules dendritiques constituent une population cellulaire heterogene tant par leurs origines que par leur fonctions. L'evaluation de leur potentiel therapeutique necessite donc une analyse approfondie de cette diversite. L'objectif de ce travail est de comparer l'origine, le phenotype et les specificites fonctionnelles des cellules dendritiques generees in vitro, a partir de la rate et du thymus de souris. Cette etude a consiste dans un premier temps a definir des conditions de culture permettant d'obtenir des quantites importantes de cellules dendritiques a partir de progeniteurs spleniques. Ce systeme de culture a ensuite ete adapte a la production de cellules dendritiques thymiques. Il a permis de mettre en evidence un progeniteur thymique commun aux cellules dendritiques et aux macrophages, ainsi que deux sous-populations de cellules dendritiques differant par leur phenotype et leur capacite a produire de l'interleukine-12. Enfin, la comparaison fonctionnelle des cellules dendritiques thymiques et spleniques produites en culture a abouti a la demonstration que des cellules stromales, notamment des fibroblastes et des cellules epitheliales thymiques, inhibent via un/des facteur(s) soluble(s), la production d'interleukine-12 par les cellules dendritiques spleniques cultivees. L'ensemble de ces resultats montrent que le thymus, comme les autres organes lymphoides possede plusieurs sous-populations de cellules dendritiques phenotypiquement et fonctionnement distinctes, et que les cellules stromales presentes dans l'environnement des cellules dendritiques peuvent moduler leur activite.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 244 p.
  • Annexes : 367 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.