Synthese et marquage de derives du verapamil : des radiopharmaceutiques potentiels pour le diagnostic de la chimioresistance

par MYLENE KARRAMKAM

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Michel Vidal.

Soutenue en 2000

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'objectif de ce travail consiste a elaborer un outil de diagnostic, par scintigraphie, de la chimioresistance en visualisant la densite cellulaire de la proteine pgp-170, qui est a l'origine du phenomene mdr (multi-drug resistance). Pour cela, nous avons synthetise cinq molecules, analogues du verapamil, qui seront marquees a l'aide de radionucleides emetteurs. Deux classes de composes ont ete envisagees : premierement, une permettant le marquage avec un nucleide metallique tels que le technetium et le gallium et deuxiemement, une donnant acces au marquage a l'iode-125. La premiere classe implique la synthese d'analogue contenant une structure chelatante diaminodithiol pouvant complexer les metaux de transition, deux derives ont ete synthetises. La seconde implique moins de modifications structurales et a donne lieu a deux autres derives. Le marquage au 9 9 mtc et 6 7ga, d'une part, et a 1 2 5i, d'autre part, a ete realise sur les analogues synthetises. Les premiers tests biologiques effectues sur les analogues non radioactifs du verapamil ont permis d'evaluer leur affinite vis-a-vis de la pgp, ce qui donne des resultats encourageants pour envisager la poursuite de cette thematique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 195 p.
  • Annexes : 105 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.