Irm fonctionnelle de la vision. Arguments en faveur du traitement des contours illusoires dans les aires corticales de bas niveau

par MOHAMED LAMINE SEGHIER

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de CHRISTOPH SEGEBARTH.

Soutenue en 2000

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans ce travail, nous nous sommes interesses au traitement des contours illusoires au sein du systeme visuel. Nous avons, en particulier, cherche a verifier si les aires visuelles de bas niveau sont impliquees lors de la perception de contours illusoires. A cet effet, nous avons developpe des paradigmes irmf originaux utilisant des contours illusoires de type kanizsa. Dans un premier paradigme, de type bloc, nous avons exploite le mouvement de contours illusoires. Des premieres experiences nous ont montres une implication des aires v1/v2, non-differenciees. Dans une seconde serie d'experiences, en utilisant egalement des techniques irmf de delineation des aires v1 et v2, nous avons pu clairement identifier une activation significative de l'aire v1. Parallelement, des activations ont ete obtenues dans les aires mt+ et los/ko. Les activations dans l'aire v1 ont ete nettement plus significatives en presence qu'en absence de mouvement, suggerant une possible contribution d'effets de contre-reaction (mt+

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 240 p.
  • Annexes : 759 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.