L'alliance en convergence

par PHILIPPE PIRON

Thèse de doctorat en Gestion

Sous la direction de MICHEL BERRY.

Soutenue en 2000

à l'ECOLE POLYTECHNIQUE .


  • Résumé

    Depuis pres de trente ans, les developpements conjoints en alliance transnationale ont marque l'industrie aeronautique europeenne de defense. Depuis la chute du mur de berlin, industriels et agences gouvernementales cherchent a reduire les derives calendaires et financieres de ces alliances additives, causees par une multitude de divergences strategiques, structurelles, processuelles, identitaires. . . A partir d'une recherche-action au sein d'un missilier franco- britannique, nous analysons comment la mise en convergence s'organise et quels sont ses principaux ressorts. Nos observations demontrent que la reduction et l'articulation progressive des differences necessitent des approches couvrant l'ensemble des dimensions du projet: objectifs, produit, structure, processus, culture organisationnelle. . . Tout en restant adaptees suivant le cycle de structuration du projet en alliance. Plusieurs ressorts essentiels a la convergence sont apparus a la lumiere du cas scalp-eg/storm shadow. Une structuration, permettant l'emergence d'une forte socialisation et d'une communaute technique, ainsi qu'une autonomisation du projet en alliance par rapports aux societes meres, accompagnees de processus de desapprentissage et d'acculturation, ont permis la construction d'un lien social fort et d'une identite propre au projet en alliance. La gestion d'un equilibre subtil entre equite et efficience, sous forme d'une justice inter-organisationnelle, a permis de legitimer aux yeux des acteurs du projet les actions de mise en convergence. Malgre des conditions delicates a obtenir, la convergencedes alliances s'annonce comme un nouvel avantage cooperatif, restaurant l'agilite et la solidarite dans ces organisations hybrides.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 458 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 177 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École polytechnique. Bibliothèque Centrale.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.